mercredi 31 décembre 2008

Refonte du site du Bloc Identitaire

Le Bloc Identitaire a refondu, réorganisé et réaménagé son site internet ici. Je vous laisse le redécouvrir.

J'en profite pour souhaiter une excellente année à tous mes lecteurs.

mardi 9 décembre 2008

Rachida Dati: les bourdes continuent!

Des dizaines d'instructions menacées d'annulation en France
Hier, 20h47

Des dizaines d'instruction judiciaires menées en France sur des crimes sont menacées d'annulation en raison d'une erreur de procédure du ministère de la Justice en mars dernier, a déclaré lundi le principal syndicat de magistrats du pays.


La garde des Sceaux Rachida Dati et ses services auraient, par un décret, créé irrégulièrement des "pôles de l'instruction" dans les principaux tribunaux de grande instance du pays.

L'annulation de ce décret a été demandée lundi par le "commissaire du gouvernement", magistrat indépendant chargé de requérir les solutions légales, lors d'une audience concernant ce dossier devant le Conseil d'Etat.

Ce dernier statuera avant la fin de l'année, à une date non précisée.

Si ce décret était annulé, la régularité des procédures d'instruction ouvertes depuis cette date serait en cause, estime l'Union syndicale des magistrats (USM, majoritaire).

"L'USM ne peut que déplorer cette situation qui pourrait conduire par défaut de méthode à la libération anticipée de centaines de criminels", déclare le syndicat dans un communiqué.

Le commissaire du gouvernement a proposé au Conseil d'Etat de donner, après avoir annulé le décret, un délai de six mois au gouvernement pour régulariser la situation, une voie possible pour sortir de l'imbroglio mais pas totalement certaine.

Le problème de forme en cause réside dans la composition d'un comité technique dont la consultation était obligatoire.

Les "pôles d'instruction" avaient été imaginés par le précédent ministre de la Justice Pascal Clément après le fiasco judiciaire de l'affaire de pédophilie d'Outreau, où 13 accusés avaient été innocentés, pour rendre obligatoire la co-saisine de plusieurs magistrats dans les enquêtes complexes.

Dans un communiqué lundi soir, la ministre de Justice ne se prononce pas sur les risques d'annulation d'enquêtes et n'évoque que le sort de sa réforme de la carte judiciaire, qui prévoit la suppression de centaines de petites juridictions. Celle-ci n'est selon elle pas menacée.

"Le ministre de la Justice indique que la réforme de la carte judiciaire n'est pas concernée par l'irrégularité relevée par le commissaire du Gouvernement. En effet, le décret du 30 octobre dernier a été soumis à l'avis d'un comité régulièrement composé, conformément au souhait du Garde des Sceaux", écrit-elle.

Thierry Lévêque, édité par Gérard Bon



Evidemment, quand on est substitut du procureur au tribunal d'Evry, qu'on pousse à la démission 15 de nos collaborateurs, dont deux chefs de cabinet, et qu'on passe son temps à poser dans des robes pour des magazines, comment voulez-vous qu'on fasse un travail correct après?

mardi 25 novembre 2008

FN: les déboires continuent

Marine Le Pen a décidé de répondre à Carl Lang, par une lettre accumulant faux procès et remarques biaisées.
Martial Bild, secrétaire départemental FN du 75 et candidat FN à Paris, a remis sa démission.
Bruno Gollnish a également remis sa démission mais celle-ci a été refusée. Le bruit court qu'il serait possible que Gollnish ne dirige finalement pas la liste FN aux européennes.

jeudi 20 novembre 2008

Quand le Figaro vient au secours de Rachida

ENtre Rachida et les avocats, la coupe est pleine. Les magistrats s'estiment, à juste titre, méprisés par Rachida. Dernier incident en date: un mineur est envoyé dans une prison, et se suicide. Le magistrat qui avait envoyé le mineur en prison est alors convoqué immédiatement, en pleine nuit, pour interrogatoire.
Comme si c'était de sa faute! Les magistrats vont-ils être sanctionnés pour avoir respecté la loi? S'il fallait relâcher les délinquants jugés à tendance suicidaire, on n'en sortirait pas!
Pendant ce temps-là, un cinglé déjà meurtrier échappe de l'endroit où on l'a mis et poignarde au hasard un passant, qui décède. Mais là, Rachida ne va quand même pas se déranger pour si peu! Un citoyen assassiné par un récidiviste, c'est un fait divers; le suicide d'une racaille, c'est immédiatement la France qui est en émoi!
C'est fou comme ce sont toujours les délinquants qui sont protégés, comme en témoigne ces deux idiots (d'origine étrangère), Bounya et Zied, qui s'enfuient à la vue de la police pour se réfugier dans un transformateur électrique, et qui grillent. Ben oui, ce n'est pas pour rien qu'on met des petits triangles jaunes sur les portes, avec "attention, danger", il suffit de savoir lire. Evidemment, la famille de ces deux-là est invité par le ministre de l'Intérieur, une stèle est déposée, mais quand il s'agit d'un paisible photographe voulant photographier un lampadaire qui est assassiné par une bande de délinquants, il ne se passe rien.

Bref, la tension est à son comble, et notre Pravda française, le Figaro, décide d'interviewer le ministre de la justice pour évidemment qu'elle puisse expliquer qu'elle est victime d'une cabale de la part de ces magistrats.
Or, durant l'interview, Rachida portait une bague clinquante à plus de 15000 euros... Le Figaro décide de retoucher la photo pour supprimer cette bague.

Non seulement cela montre la tendance de parvenue superficielle de Rachida, nommée sans quasiment aucune compétence, qui à force d'insultes a fait partir sept personnes de son cabinet, et qui a posé ensuite pendant de longues journées pour parader dans des robes Dioer ou Chanel au lieu de gérer ses dossiers, mais en plus cela montre à quel point l'information est baïllonnée en France.

Mais quand se passera t-on enfin de ces ministres communautaristes et totalement incompétents?

A côté, si Fadela a enfin décidé de nous ficher la paix et de rester discrète, en revanche Rama Yade, secrétaire d'Etat aux droits de l'homme, serait pressentie pour prendre la tête de liste UMP aux élections européennes en Ile de France. La direction de l'UMP l'avoue clairement: elle veut des femmes et de la diversité, maître mot en ce moment. Et tant pis pour les Franciliens qui iront voter pour une Sénégalaise qui n'y connaissait déjà pas grand chose en droits de l'homme. Qui va nous faire croire qu'il n'y avait personne à l'UMP de plus compétent qu'elle pour prendre la tête de liste UMP?

Journée des droits de l'enfant

Aujourd'hui, c'est la Journée des droits de l'enfant. Après la journée contre le racisme, le sida, la colonisation (non? Pas encore?), l'esclavage (uniquement orchestré par les méchants blancs contre les gentils noirs, celui mis en place par les arabo-musulmans étant politiquement incorrect), on a droit à une journée destinée à célébrer les droits de l'enfant.
Bon, pourquoi pas, je n'ai rien contre. Mais que font ceux qui veulent défendre les droits de l'enfant, concrètement? Les beaux discours, c'est bien, mais c'est un peu léger!
Et puis, c'est une curieuse manière que de célébrer les droits de l'enfant en élisant Mme Veil à l'Académie française (à quel titre? Elle n'a rien écrit, si ce n'est sa biographie, c'est un peu léger). Evidemment, les rédacteurs du texte des droits ont oublié le droit le plus important, le droit de vivre. Pas de chance.

mardi 18 novembre 2008

FN: quand le Paquebot s'appelle le Titanic

Revenons sur l'actualité récente du Front national.
D'abord, c'est la scission de plusieurs personnalités comme Guy Macary, tête de liste aux régionales en PACA, Philippe de Beauregard, secrétaire départemental FN du Var, ainsi qu'un autre conseiller régional et ancien député. Ils dénoncent les purges successives, l'autoritarisme de la direction actuelle, la mise au pas de tous ceux qui pourraient faire de l'ombre à fifille, et le refus des enracinements locaux (le FN ayant préféré tout miser sur la présidentielle).
Ensuite, c'est l'annonce de Martinez, membre important du FN, candidat déclaré à la succession de JMLP, qui annonce se présenter aux européennes contre M. Aliot.
C'est ensuite la décision de la commission d'inveestiture qui met le feu aux poudres: elle décide que la tête de liste aux européennes dans le Nord sera fifille, et non Carl Lang, député européen sortant et président du groupe FN au conseil régional. Marine Le Pen justifie cette décision en mettant en avant ses bons scores aux municipales et aux législatives. Certes, elle a profité d'un travail de terrain pas si mal mené par son aide, M. Briois. Mais ensuite, c'est la catastrophe: élue au conseil municipale de Hénin-Beaumont, Marine Le Pen a siégé pour la première fois le 27 octobre! En fait, Marine Le Pen est une cumularde: vice-présidente du FN, présidente du groupe FN au conseil régional d'Ile-de-France, député européen, conseillère municipale à Hénin-Beaumont. En voyant cet impressionnant palmarès, on pourrait se demander pourquoi elle avait besoin, alors que ses deux mandats, européen et régional, se situaient en Ile de France, d'aller se parachuter dans le Nord le temps de deux campagnes faites à la va-vite.
Conseil municipal: présente une fois depuis son élection
Parlement européen: dernière (ex aequo avec M. de Villiers) en terme de présence au Parlement européen, avec 50% des séances (effectivement, en dessous de ce seuil, on perd une partie de ses indemnités). Le taux de présence de M. Carl Lang est à environ 95%.

Après avoir avancé comme justification ridicule de sa candidature aux européennes dans le Nord qu'elle était conseillère municipale dans le Nord, Marine Le Pen et le FN déclarent que M. Carl Lang se considérerait comme un seigneur sur ses terres et voudrait garder à tout prix son mandat pour l'argent gagné. Mais que le clan Le Pen balaye devant sa porte! Marine Le Pen a monté les marches du FN uniquement par la volonté de son père et de ses pratiques népotiques. C'est Le Pen qui règne depuis plus de 36 ans sur son parti, en contrôlant tout, sans jamais avoir voulu déléguer. M. Le Pen veut transmettre le pouvoir à fifille comme le faisaient les seigneurs jadis. N'intervertissons pas les rôles!


Des élus FN au conseil régional du Nord soutenant la candidature légitime de Carl Lang, ils sont également exclus. Et c'est la débandade un peu partout.

Comment croire que le FN va survivre? Ruiné, endetté auprès de M. Rachinel (autre député européen ayant quitté le FN), n'arrivant pas à vendre le Paquebot, en proie à des purges internes, des divisions (une partie du Bloc Identitaire, le Front régional créé par Macary, la Maison de vie et de liberté créée par Martinez, un autre machin créé peut-être par Carl Lang), le FN va probablement disparaître rapidement.
Je vois l'avenir comme cela:
entre 3 et 9% aux européennes avec 4-5 élus européens, puis un congrès avec fifille prenant la tête du FN, puis des régionales catastrophiques avec des élus à peu près nulle part, et fifille en 2012 à la tête d'un parti complètement délabré, sans élu, sans militants, sans argent, et évidemment sans signatures pour se présenter en 2012 (sauf si M. Sarkozy donne un coup de pouce).

La Bloc Identitaire a publié le manifeste du Front régional et s'est longuement opposé à Marine. Le MNR a plusieurs fois exprimé ses réticences envers Marine. La nouvelle droite populaire a décidé de soutenir M. Carl Lang. Le Parti Populiste, à ma grande stupéfaction, s'est abstenu de cracher comme il en a l'habitude sur les opposants au FN et à Marine Le Pen.

Seul un groupe a décidé de soutenir le FN, au moment où le FN est en train de sombrer; il s'agit de COnvergences Nationales:

Élections européennes : non à la division des nationaux !

[Cela commence très fort. L'auteur ne s'est même pas demandé si Marine et sa clique méritaient encore le titre de nationaux. Je vois pour ma part une rh"torique totalement creuse, avec un mélange de lutte contre l'UE et le libéralisme, de soutien à l'immigration et à l'islamisation, et une espèce de tiers-mondisme n'allant nulle part].

Convergences nationales souhaite agir pour l’unité et la remobilisation de l’ensemble de la droite nationale. [L'affichage de ce noble but ne les empêche pas de taper sur le MNR ou d'autres] Convergences nationales étant une organisation autonome [et non indépendante, apparemment. Convergences Nationales se place d'ores et déjà dans la sphère du FN], elle ne s’immisce pas dans les clivages et les affaires internes du FN.

Pour autant, Convergences nationales soutient toutes les initiatives qui participent à la remobilisation des nationaux et refuse, à l’inverse les entreprises de division. Notre famille politique a payé suffisamment cher par le passé (et encore récemment) sa division électorale pour ne pas reproduire les erreurs qui n’aboutissent qu’à l’affaiblissement politique, la démobilisation électorale et l’écœurement des militants [mais c'est n'importe quoi! C'est Marine qui par son nouveau programme, son attitude sectaire envers les autres partis nationaux, et ses purges internes qui a découragé le militant FN lambda. ET ce ne sont pas les déclarations de Le Pen sur la seconde guerre mondiale qui ont remobilisé les troupes]. Convergences nationales déplore donc l’attitude de ceux qui souhaitent constituer aux élections européennes des listes dissidentes face à celles présentées par le FN. [il convient de réfléchir un instant: est-ce parce que la liste porte le sigle "FN" qu'elle est moins dissidente, ou plus légitime? Carl Lang est l'élu sortant, il n'a pas démérité, c'est Marine Le Pen par son incompétence qui a fait chuter dramatiquement les scores du FN en Ile de France et à Paris, et elle se cherche maintenant à se parachuter dans une région qu'elle n'a pas encore sinistrée par ses méthodes ridicules pour continuer à profiter d'un bon salaire tout en allant le minimum du temps au Parlement européen!]

Il est cependant indispensable que les listes du FN incarnent, de façon réelle et concrète, le rassemblement de la famille nationale et portent un projet en phase avec les enjeux du XXIe siècle, défendant la civilisation européenne et chrétienne face à l’Europe mondialiste promue par la classe politicienne [avec Marine Le Pen, ils peuvent toujours rêver. Marine Le Pen n'a t-elle pas soutenu l'éviction de Bernard Antony, chef de file des tradis du FN? Ne s'est-elle pas déclaré non opposée à l'avortement et aux constructions de mosquées? Sa clique, sa secte d'adorateurs, composée de Dieudonné ou Soral, un marxiste convaincu, est-elle chrétienne et prête à défendre la civilisation européenne?].



Convergences Nationales abandonne la défense de ses idées en défendant servilement les dirigeants du FN et Marine Le Pen, ainsi que leurs décisions.

mardi 11 novembre 2008

Plainte du FN

Le FN, parmi tous ses déboires (exclusion de cadres importants du FN, dissidence de Martinez, création d'un Front régional de dissidents du FN, éviction de Carl Lang remplacé par fifille), a trouvé le temps de porter une affaire devant le conseil d'état.
Contre qui? Contre une association musulmane qui aurait bénéficié d'un bail dérisoire, comme l'a fait plusieurs fois le MNR? Contre des expositions anti chrétiennes, commme l'a fait déjà une association proche du MNR? Contre des propos extrêmement choquants, comme l'ont fait les Identitaires contre le patron de l'Oréal se félicitant que les étrangers avaient plus de chances que les Français d'être embauchés?
Non. Le FN vient de porter plainte contre...le MNR!!!
Retour en arrière: le MNR, après avoir soutenu loyalement Le Pen aux é&lections présidentielles, propose au FN de créer des listes aux municipales avec lui, dans uen démarche d'entente et de soutien, et va jusqu'à soutenir Convergences nationales, alors dirigé par Bay et Touzé, dont le but était de favoriser justement la création de listes communes.
Làs, le FN, dans sa démarche suicidaire et en proie au fanatisme des marinistes qui refusent toute alliance, décide de se présenter seul. La leçon des législatives, où le FN avait refusé de s'entendre avec le MNR et avait dû payer les frais de campagne des candidats ne faisant pas 5%, n'avait apparemment pas porté. Le MNR, prenant acte de ce refus, décide alors de déposer ses propres listes, afin de porter ses idées. Ainsi, à Roubaix, une liste FN et une liste MNR se présentent. Aucune liste ne fait 10%, alors que le total FN+MNR faisait 10%. Le FN décide alors d'attaquer le MNR.
Ainsi, non seulement le FN ne veut pas s'entendre avec le MNR, en plus, à écouter certains du FN, le MNR ne devrait pas présenter de candidats, et quand celui-ci a l'audace de le faire, le FN porte plainte!
Je suis impatient de lire les commentaires des hystériques marino-lepénistes; que vont-ils nous sortir cette fois-là?
Le FN a montré ainsi, par cette plainte, qui vient s'ajouter à ses thématiques pro immigration, pro islamisation, et ses purges incessantes et illogiques, qu'il ne pouvait pas, à quelques exceptions près, constituer un allié fiable et sûr pour le MNR.

lundi 10 novembre 2008

MNR référence mon blog

Par un communiqué du 29 octobre, le MNR a décidé de référencer les blogs pro-MNR. Je vous laisse découvrir la liste sur le site du MNR (de toute manière, la quasi-totalité de ces blogs sont référencés ici dans la liste des liens).
Tout en étant très sensible à cette marque de confiance, je rappelle encore une fois que les propos tenus ici n'engagent que moi, et uniquement moi, et en aucun cas le MNR.
Il n'est pas exclu que je relance finalement ce blog.

dimanche 19 octobre 2008

Convergences nationales: un parti populiste bis?

J'avais expliqué dans mon dernier message les raisons qui m'ont poussé à rester au MNR. Je m'étais abstenu de critiquer ou attaquer Convergences nationales ou ses dirigeants, estimant que cela ne servait à rien et préférant concentrer mes efforts ailleurs sur des sujets plus intéressants.
Convergences nationales n'a pas eu la même honnêteté, la même délicatesse intellectuelle et vient de se fendre d'un document d'une page pour cracher sur le MNR. Je vais m'abstenir de répondre en détail à cette propagande, ce serait m'abaisser à leur niveau, mais je regrette fortement que Convergences nationales, bien loin de continuer à défendre son idéal, se contente de relayer, comme le fait le Parti Populiste depuis quelques années, les calomnies du FN tout en y ajoutant les siennes.
Ce sera là mon dernier message à propos de Convergences nationales.

dimanche 12 octobre 2008

Du nouveau

En ces temps un peu troublés, je reprends brièvement ma plume, ou plus exactement mon clavier.
Vous savez sans doute que Nicolas Bay et Jacques Gaillard ont été exclus du MNR et ont décidé, rejoints par quelques autres, de reprendre en main Convergences nationales.
Après réflexion, j'ai décidé de réaffirmer mon soutien et mon appartenance au MNR. Sans remettre en cause les qualités personnelles de Nicolas Bay et Jacques Gaillard ni leur travail au sein du MNR pendant ces derniers mois, il m'est apparu que la stratégie qu'ils tentaient de mettre en place, à savoir soutien inconditionnel au FN et à Marine Le Pen, n'était pas à la hauteur de la situation.
J'ai plusieurs fois dénoncé dans mes messages blogs la dangerosité de Marine Le Pen, dont le programme s'éloigne très fortement de celui de la droite nationale, son opportunisme, et son incapacité absolu à militer et à réussir. Marine Le Pen a décidé de brader un certain nombre de points non négociables à mes yeux pour s'en tenir uniquement à la dénonciation de la mondialisation, du capitalisme, et de l'Union Européenne. A ce point-là, autant rejoint le facteur ou Laguiller, qui excellent depuis des années à taper sur l'ultralibéralisme et à prôner l'internationalisme, et qui au moins savent militer correctement.
Trois fédérations ont rejoint dans leur quasi-totalité Convergences nationales, celles de la Gironde, de la Vendée, du Var. Toutes les autres fédérations sont restées fidèles au MNR, refusant ainsi le morcellement supplémentaire de la droite nationale et la dérive mariniste.
Lors de son conseil national, le MNR a renouvelé sa direction et redéfini un certain nombres d'axe pour le futur. Tout est disponible sur le site du MNR, je voudrais insister quant à moi sur un point précis, l'importance des Hauts-de-Seine pour le MNR: la secrétaire départementale du 92 a été élue à 99% des voix secrétaire départementale adjointe, ce qui fait que dans la mini-direction de six personnes, le 92 est le département le plus représenté, avec 3 ressortissants, Mme Laraque, donc, Annick Martin, qui de vice-présidente devient secrétaire général, et Alain Vauzelles qui reste trésorier. Les autres étant Yves Dupont (vice-président), Yann Phelippeau, et Philippe Cubayne (secrétaires adjoints).
Le MNR est ainsi prêt pour de nouveaux combats.

Compte rendu ici

samedi 19 juillet 2008

jeudi 29 mai 2008

Discours d'Annick Martin, non prononcé

Contre l'immigration et l'islamisation
Discours qu'Annick Martin ne prononcera pas à la réunion dite de la nouvelle droite populaire

Avant de m'exprimer sur un sujet primordial, celui de l'immigration et de l'islamisation de notre pays et plus largement de l'Europe, je voudrais d'abord lever une ambiguïté et faire taire les rumeurs qui pourraient être suscitées par la malveillance ou l'intérêt.

Je pense que vous êtes tous au courant de l'annonce du départ de Bruno Mégret. Je tiens donc à faire cette précision liminaire : le MNR ne disparaît pas. Je suis fière de ce qu'il est et d'en être Vice-présidente ; par conséquent, il n'est évidemment pas question pour moi de le quitter au moment où il va falloir tenir le cap.

Pouvoir d'achat : on peut récupérer 2000 Euros par famille et par an
Depuis la dislocation du bloc soviétique, le monde n'est plus un monde bipolaire où les Américains et leurs alliés étaient opposés aux communistes. De nouveaux blocs se sont constitués et rassemblés autour des grandes civilisations : l'Amérique du Nord, la Chine, le monde islamique, l'Inde, l'Europe... à la faveur d'un mouvement de '' réindigénisation '' général et une nouvelle guerre mondiale a immédiatement commencé.

Résister au mondialisme
Dans cet affrontement, les Etats-Unis qui ne veulent pas renoncer à leur suprématie, ont mis au point une stratégie dont nous sommes les principales victimes : le mondialisme. Il s'agit de nous affaiblir et de détruire tout ce qui fait notre force : notre identité, notre civilisation.
Pour cela, tous les moyens sont bons : l'immigration, l'islamisation, les raids financiers sur nos entreprises, la désinformation, le lobbying et l'hégémonie du dollar.

Alors que le monde entier entre dans une crise majeure, économique, démographique, alimentaire et énergétique, les pays européens et au premier chef la France, sont peu armés pour faire face, alors qu'ils disposent d'atouts considérables. Pourquoi ? Parce que depuis plusieurs décennies ils sont victimes d'une arme de destruction massive : l'immigration extra-européenne et son corollaire l'islamisation. L'ampleur du phénomène est devenu tel que l'on peut déjà parler d'une véritable substitution de population.

Ce que le discours officiel nous présente comme un enrichissement par la diversité, aboutit au développement des communautarismes , à la tribalisation de notre société, à la paupérisation des Français et à la destruction de notre identité et de notre civilisation.

Résister à l'immigration extra-européenne
Il s'agit d'un phénomène qui pèse lourdement sur notre économie et freine notre dynamisme :

L'immigration tire les salaires vers le bas en augmentant l'offre de main d'oeuvre et en acceptant des rémunérations et des conditions de travail indignes des Français.

L'immigration est une source supplémentaire de chômage.
Les chiffres sont accablants : sur les 6,8 millions de personnes d'origine étrangère, 23% des immigrés de 1ère génération et 40% des immigrés de 2ème génération sont au chômage.

L'immigration est une variable d'ajustement économique commode.
On vient d'en avoir une démonstration éclatante avec la crise de la pêche. La pêche française est prise dans un étau entre les quotas imposés par Bruxelles qui limitent la production et donc le chiffre d'affaire et les charges sociales et salariales incompressibles. Survient le renchérissement du carburant qui ne dépend ni de la France ni de Bruxelles, il faut donc solliciter Bruxelles pour obtenir l'autorisation d'une subvention dérisoire... ou appliquer la solution mondialiste.

C'est ce qui se met en place. Alors que le plan pêche a vu le jour en janvier dernier, le 25 février, le gouvernement signait un avenant à l'accord historique franco-sénégalais d'immigration, qui autorisait 108 métiers à s'exporter du Sénégal vers la France, dont celui de matelot-pêcheur. Les patrons pêcheurs français n'auront donc qu'une solution s'ils veulent poursuivre encore un temps leur activité, celle d'embaucher des pêcheurs sénégalais qui seront moins chers que les pêcheurs bretons. Les Français paieront donc pour les chômeurs Bretons et l'installation des familles de pêcheurs sénégalais dans un premier temps. La pêche française étant de toute façon condamnée par les instances européennes, les Français paieront pour les pêcheurs sénégalais devenus chômeurs à leur tour, dans un 2ème temps. Ce scénario est devenu un classique et condamne toutes les interprétations euphoriques de l'immigration.

Rendre 600 Euros à chaque Français
Car l'immigration subie par les Français a un coût. Et ce sont les Français déjà lourdement pénalisés par la crise qui paient la facture de services qu'ils n'ont pas commandés.

Nous devons féliciter les économistes courageux qui ont osé briser le tabou et ont procédé à une évaluation du coût de l'immigration. Merci à Gérard Pince, au Pr Jacques Bichot et tout dernièrement à J.-Paul Gourévitch qui sont parvenus à établir le coût annuel de l'immigration. Le dernier calcul, celui de J.-P. Gourévitch, qui n'inclut pas le coût de l'intégration, fait état d'un déficit de 36,4 milliards d'euros, c'est à dire 3,5 fois le déficit de la sécurité sociale ou les 4/5 du déficit du budget de l'état. En effet, les cotisations sociales et les impôts payés par les immigrés qui travaillent ne rapportent à l'Etat que 63,5% du montant des prestations qu'ils reçoivent.

Chaque famille de 4 personnes consacre donc à son insu, par le biais de la TVA ou des autres impôts, 2400 Euros aux indemnités chômage, retraites, allocations familiales, logement, exclusion, couverture maladie universelle (CMU), aide médicale d'état (AME), éducation, cantines, aide judiciaire et même... frais d'incarcération pour une partie d'entre eux, des immigrés sur notre sol.

Un pays soumis à une immigration massive subit le sort d'une entreprise rachetée par des fonds spéculatifs. Pourtant les bien-pensants ne s'en émeuvent pas. Ils s'insurgent lorsque des fonds de placement achètent à crédit des entreprises florissantes, ramassent les bénéfices à court terme, refusent d'investir pour en assurer l'avenir et laissent sur le carreau des coquilles vides et des chômeurs. Mais lorsque des populations investissent un pays déjà lourdement endetté et vivent au détriment de ce pays à crédit, sans y créer de richesse et que l'issue est l'inéluctable faillite, il n'y a pas une voix pour dire '' stop ''.

Et non seulement il n'y a personne pour dire stop, mais J. Attali qui, après avoir été le conseiller fétiche de Mitterrand, est devenu le conseiller de Sarkozy, déclarait le 19 février dernier : '' La France a besoin d'immigration.../... il faut augmenter l'attribution des visas... '' On pense à cette histoire du commerçant benêt qui vend à perte sur chaque article, mais prétend gagner sur la quantité ! Faire croire qu'une population qui vit au dépens de notre pays et qui est incapable d'assumer ses propres besoins paiera nos retraites est une escroquerie. Mais si Attali est bien socialiste, il n'est pas sot, et il sait ce qu'il dit en reprenant à son compte les préconisations de l'ONU qui prévoient d'organiser un exode massif de la surpopulation africaine vers l'Europe, chaque pays ayant déjà son quota prévisionnel. Si j'ai bonne mémoire, il s'agissait, pour la France, du chiffre astronomique de 23 millions d'immigrés. On n'ose pas calculer le coût que représenterait un tel tsunami migratoire, mais une chose est sûre, Attali et son nouvel employeur sont donc bien au service d'une stratégie qui participe à la destruction de notre pays.

Pas une voix non plus pour s'inquiéter de l'immigration choisie pratiquée par les Etats-Unis et qui décapite notre société. Une boutade veut que la France laisse entrer des bacs -10 et sortir des bacs +10, c'est à peine caricatural, hélas.

Résister à la menace islamiste
Dans cette période de crise économique, les méfaits de l'immigration extra-européenne, s'ils ne sont pas nouveaux se font plus aigus. Le nombre croissant d'immigrés pèse de plus en plus sur la société française. Et au delà du poids économique, il ne faut pas négliger la pression due à l'islamisation de notre pays, la majeure partie des immigrés en provenance du continent africain étant musulmans. Or l'islam n'accepte pas le pouvoir civil, ne reconnaît aucun autre pouvoir que celui de la charia. Il est dans une démarche conquérante exigeant toujours plus : des salles de prière, puis des mosquées, puis des minarets, et enfin le banissement des signes extérieurs chrétiens.

Les organisations musulmanes comme l'UOIF ont beau afficher un profond mépris pour nos valeurs et les lois de notre pays, nos ministres les considérent comme des interlocuteurs valables.

Refuser la discrimination positive
En réponse aux insultes et au mépris, le Président de la république prône la discrimination positive. Comment en est-on arrivé à ce point de lâcheté ? Alors que nos dirigeants devraient encourager nos compatriotes et être fiers de ce que la France et l'Europe ont apporté au monde, depuis un demi-siècle, les Français sont invités à courber la tête, comme d'éternels coupables et en repentance permanente. Et en point d'orgue, on leur impose d'accueillir des immigrés qui affichent leur haine de la France.

Reprendre notre liberté
Il est encore possible de se rebeller et de reprendre notre liberté. Le monde politique n'a qu'un mot à la bouche et s'agite autour du '' pouvoir d'achat '' qui commence à faire cruellement défaut à tous ceux qui voient les avantages réservés aux nouveaux arrivants leur être refusés.
On peut aisément récupérer au moins 2000 Euros par famille en appliquant le programme de retour et d'aide au développement que j'ai eu l'honneur de présenter au cours du colloque sur l'immigration du MNR. Et cela pour le bien de tous : compatriotes et immigrés.

Un esprit critique en apprenant l'éloignement de Bruno Mégret constatait avec amertume '' Mégret s'en va, mais ses idées restent ''. Oui, chers Amis, le Président du MNR est appelé à défendre la France dans un autre domaine que celui, si ingrat pour notre famille, de la politique. Mais vous le voyez, le MNR est bien vivant et sa Vice-présidente ne baisse pas les bras.

C'est donc dans un esprit positif de solidarité avec tous ceux qui comme moi refusent de céder aux coups de boutoir de l'immigration extra-européenne et à l'islamisation de plus en plus arrogante de mon pays et de l'Europe. Mais que les bien-pensants et les timorés se rassurent, je ne lance pas la 10ème croisade ; j'aspire seulement, comme la majorité des Européens, à vivre libre dans une Europe européenne, indépendante et puissante.

Déclaratio de Bruno Mégret

Déclaration de départ
Déclaration de Bruno Mégret à l'occasion de son retrait de la politique et de son départ à l'étranger

J'ai souhaité vous rencontrer pour vous faire part d'une décision importante que j'ai prise. Je me mets en réserve de la politique et je pars à l'étranger exercer des responsabilités au sein d'une grande entreprise française.

J'estime en effet être arrivé au bout de la démarche que j'ai entreprise il y a maintenant de longues années lorsque je me suis engagé en politique.

Pendant toute cette période je n'ai jamais eu qu'un seul projet : construire une grande force politique de droite capable de parvenir au pouvoir pour enrayer le déclin de notre nation. Et, à chacune des étapes de mon parcours, c'est ce projet qui m'a guidé dans mes choix et mes décisions.

C'est cette volonté qui m'a fait quitter le RPR lorsque j'ai réalisé qu'il ne serait jamais en mesure d'assumer cette mission et, même s'il s'agit aujourd'hui de l'UMP, les événements de ce point de vue ne m'ont pas détrompé.

C'est cet espoir qui m'a conduit alors à m'engager au FN et à y jouer un rôle déterminant pour le transformer et tenter d'en faire une force de gouvernement avec, vous vous en souvenez, de réels succès.

C'est cette détermination qui m'a fait réaliser qu'avec Le Pen, malgré tous les efforts que je déployais, rien ne serait possible en ce sens et c'est cette fidélité qui m'a alors amené à prendre mes responsabilités et qui m'a contraint à quitter le Front national. Et là encore, lorsqu'on observe ce qu'est devenu ce parti après mon départ, force est de constater que je ne m'étais pas trompé.

C'est cette perspective qui m'a donc conduit à fonder le MNR et à tenter de créer ex nihilo ce qui n'avait pas été possible par d'autres moyens. Et je constate que si nous avions réussi la droite nationale ne serait pas aujourd'hui en crise mais aux portes du pouvoir. Malheureusement, les circonstances n'ont pas permis à ce projet de se concrétiser.

Récemment encore, c'est cet espoir qui m'avait amené à croire à l'union et à estimer que le renouveau pourrait venir d'un grand rassemblement à la droite de l'UMP, mais mes efforts en ce sens n'ont pas rencontré d'échos.

Aujourd'hui, je considère avoir tout tenté. Je n'ai ménagé ni ma peine ni mes intérêts. J'ai tout mis en jeu dans ce combat de plus de deux décennies y compris ma vie familiale, ma vie professionnelle et ma réputation. J'aurais pu mener une carrière très honorable au sein du RPR. J'aurais pu poursuivre une vie politique confortable au sein du FN. J'ai accepté de tout risquer pour le projet que je porte.

Mais les circonstances n'ont pas permis à ce jour de voir mes efforts couronnés de succès. À l'évidence les forces contraires étaient considérables. Refuser le politiquement correct et vouloir dans le même temps conquérir le pouvoir c'est pour le système en place le défi suprême. On peut vouloir le pouvoir à condition d'être politiquement correct, c'est le lot de tous ceux qui défilent sur les estrades depuis des décennies. On peut à la rigueur ne pas être politiquement correct à condition de ne pas viser le pouvoir. C'est le cas de Le Pen qui était toléré, accepté et dont on s'est servi. Mais ne pas être politiquement correct et rechercher le pouvoir, ça c'est l'interdiction totale, c'est le mur absolu que je n'ai pas réussi à franchir.

Oh ! sans doute ai-je commis des erreurs, sans doute n'ai-je pas mobilisé toutes les qualités qui auraient été nécessaires. Mais le fait est là, il y a dans notre pays une chape de plomb qui empêche les idées non conformes pourtant largement partagées par les Français de s'exprimer médiatiquement et d'être représentées politiquement.

Aujourd'hui, alors que je vais quitter la France, je n'ai aucun regret pour le passé.

Pour le reste j'ai vécu intensément comme peu d'hommes politiques ont pu le faire. J'ai connu des moments exaltants, j'ai mené des actions spectaculaires, j'ai lancé des idées qui font leur chemin, j'ai été entouré d'hommes et de femmes extraordinaires pour leur courage et leur dévouement. C'est vrai, j'ai connu des échecs mais aussi de grands succès. Et surtout j'ai agi comme un homme libre qui va au bout de ses idées, sans compromission, sans peur, sans retour. Je n'ai renoncé à rien et personne ne m'a mis à genoux.

Oh ! certes tout n'a pas été facile. Je suis sans doute l'homme politique qui a été le plus attaqué, contre lequel tout a été utilisé, les articles de presse délibérément rabaissants, les actions judiciaires injustes, les traquenards financiers, les embuscades administratives, les coups bas de toutes sortes. Mais de tout cela je ne conserve aucune amertume car toutes ces avanies m'ont prouvé à moi-même que j'avais la force de les surmonter et aujourd'hui j'en tire même un soupçon de fierté.

Il est, c'est vrai, des blessures plus difficiles à soigner. Celles qui vous sont infligées lorsque les médias vous font apparaître tel que vous n'êtes pas. Et là est d'ailleurs l'une des principales tares de la vie intellectuelle et morale de notre pays qui consiste à évaluer les qualités de coeur à l'étiquette politique que vous portez et aux idées que vous professez. C'est ce qui conduit des êtres sans aucune humanité à passer pour des parangons de vertu simplement parce qu'ils parlent des droits de l'homme et à l'inverse ceux qui ne sont pas politiquement corrects à être présentés comme des êtres vils. Mais cela aussi je l'ai surmonté depuis longtemps parce que, même encore aujourd'hui alors que je ne suis plus médiatisé, ils sont innombrables les Français qui tout au long de l'année dans les circonstances les plus diverses viennent me témoigner leur estime et parfois même leur affection.

C'est donc avec l'esprit serein, avec une certaine plénitude que j'ai décidé aujourd'hui de m'investir dans une nouvelle activité professionnelle, de quitter l'administration pour le secteur économique et de partir à l'étranger. Je le fais en ayant le sentiment d'avoir accompli mon devoir jusqu'au bout et d'être resté fidèle à mon idéal.

Je constate simplement que j'ai tenté tout ce qui pouvait l'être et que rien d'autre ne peut être tenté dans un avenir proche. J'en tire dès lors les conséquences. Je souhaite tout le succès possible à mes amis du MNR qui vont assurer la pérennité de notre mouvement et j'ai décidé de servir autrement mon pays en utilisant mon énergie et mes compétences pour un autre engagement, celui des intérêts économiques de la France dans la compétition que se livrent les grandes nations à l'échelle du monde.

Je le fais en quittant provisoirement un pays où la médiocrité du débat d'idées, la crise de la classe politique, la tyrannie du politiquement correct ont pour l'instant tout stérilisé. Mais je le fais aussi en sachant que les idées que je porte sont plus utiles et plus attendues que jamais et qu'elles progressent dans l'esprit de nos compatriotes. Je le fais en sachant que la France est une grande nation qui a toujours trouvé en son sein l'énergie pour rebondir et renaître. Je le fais conscient que les temps peuvent changer et que si vient le moment d'une vraie rupture qui exige des hommes libres, des hommes de conviction, des hommes de caractère, je serai toujours disponible.

Meeting identitaire

Meeting des Identitaires Salle ASIEM métro Ségur 6 rue Albert de Lapparent 75007 Paris, 31 mai de 19h à 21h.
Jacques Gaillard, membre du Bureau Exécutif du MNR, soutient le meeting identitaire à Paris et invite les adhérents du MNR francilien à participer à cette réunion.

vendredi 23 mai 2008

Communiqué de M. Mégret

Moi qui voulais cesser d'alimenter le blog, l'actualité du MNR est tellement intense qu'elle me rattrape (de manière plus générale, il n'est pas exclu que même si ce blog est officiellement non actualisé, je poste encore de temps à autre un message).

Pour expliquer son retrait temporaire de la vie politique française, M. Mégret a déclaré:
"Je constate simplement que j'ai tenté tout ce qui pouvait l’être et que rien d'autre ne peut être tenté dans un avenir proche. J’en tire dès lors les conséquences. Je souhaite tout le succès possible à mes amis du MNR qui vont assurer la pérennité de notre mouvement et j'ai décidé de servir autrement mon pays en utilisant mon énergie et mes compétences pour un autre engagement, celui des intérêts économiques de la France dans la compétition que se livrent les grandes nations à l'échelle du monde.


Je le fais en quittant provisoirement un pays où la médiocrité du débat d’idées, la crise de la classe politique, la tyrannie du politiquement correct ont pour l'instant tout stérilisé. Mais je le fais aussi en sachant que les idées que je porte sont plus utiles et plus attendues que jamais et qu’elles progressent dans l’esprit de nos compatriotes. Je le fais en sachant que la France est une grande nation qui a toujours trouvé en son sein l’énergie pour rebondir et renaître. Je le fais conscient que les temps peuvent changer et que si vient le moment d’une vraie rupture qui exige des hommes libres, des hommes de conviction, des hommes de caractère, je serai toujours disponible."

mardi 20 mai 2008

Les Identitaires

Election législative partielle à Nice : nette progression des identitaires...
En juin 2007, Pierre-Antoine Plaquevent avait recueilli 2,20 % des suffrages. Hier, dans le cadre de l’élection législative partielle, ce sont 4,7 % des électeurs qui ont choisi de voter pour le candidat de Nissa Rebela. Moins d’un an après, les Identitaires doublent donc leur score !
Malgré une abstention approchant 65 %, ce sont même 230 voix de plus qui se portent sur la candidature identitaire.
Difficile désormais de nier l’existence réelle et durable du vote identitaire dans le Pays Niçois. Nissa Rebela continue d’ailleurs de se rapprocher des résultats obtenus par de grandes formations nationales - disposant donc de moyens considérables - comme le Front National (4,8 %) ou le Parti Communiste Français (5,5 %).

Communiqué du MNR

Précisions
sur le positionnement du MNR

Le Bureau exécutif du MNR apporte les précisions suivantes :

1. S'agissant de l'initiative de la "Nouvelle droite populaire" (NDP), le MNR avait accepté de lui apporter son soutien dès lors qu'il s'agissait d'une simple structure de rassemblement. Dans la mesure où cet organisme est présenté systématiquement comme un parti politique, le MNR n'y est pas favorable et lui retire son soutien.

2. S'agissant des relations avec le Front national, le MNR rappelle qu'il n'est pas question d'accord avec ce mouvement ni de soutien à quelque personnalité que ce soit du FN.

3. En revanche, les contacts seront maintenus avec tous les acteurs de la droite nationale, quels qu'ils soient et des actions communes pourront être décidées ponctuellement.

Ultimes messages (bis)

Mise au point

À la suite de la publication de nombreux articles de presse annonçant que “Bruno Mégret quitte la vie politique”, il convient de préciser :

- Bruno Mégret se met en effet en retrait de la vie politique puisqu’il va prochainement partir à l’étranger pour des raisons professionnelles.

- Il expliquera sa décision et fournira des précisions supplémentaires lors d’une conférence de presse qu’il tiendra vendredi 23 mai à Paris.

- Il adressera également dans les tous prochains jours un courrier à tous les adhérents et soutien du MNR.

- Bruno Mégret restera cependant président du MNR et le mouvement poursuivra son action. L’ensemble de l’équipe dirigeante qui entoure actuellement Bruno Mégret va assurer la pérennité du MNR.


Nicolas BAY
Secrétaire général du MNR

IMPORTANT

CE BLOG N'EST PLUS ACTUALISE. Vous pouvez toutefois m'écrire à l'adresse mail indiquée plus haut. Vous pouvez également, pour être sûr que je lise votre message, m'envoyer le même message en commentaire d'un article du site; je serai directement prévenu que quelqu'un a commenté un de mes articles.

Laissons le mot de la fin à De Gaulle:
"Nous sommes avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne."
"La flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas".


Edit: L'ensemble des articles représente 342 pages en A4.

Ultimes messages

Meeting identitaire, 31 mai, salle Asiem, 6 rue Albert Lapparent, avec les identitaires

Dimanche 1er juin, de 14 h 00 à 18 h 00, dans les salons du Novotel Vaugirard à Paris (257, rue de Vaugirard (XVème - métro Vaugirard) se déroulera la première convention nationale de la Nouvelle Droite Populaire (avec la vice présidente du MNR Annick Martin, Spieler (Alsace d'Abord), Touzé (FN)).

Toutes les bonnes choses ont une fin...

Lors de l'ouverture de ce blog, j'avais l'ambition de servir un nouveau regard sur l'actualité, quotidiennement.
J'avais vu trop grand. Le manque de temps, mes différentes activités par ailleurs, m'ont empêché de poster des messages de qualité, traitant de la totalité de l'actualité.
Au cours des mois suivants, j'aurai encore moins de temps à ma disponibilité, et je n'aurai même pas internet.
Plutôt que de se contenter de resservir des messages publiés ailleurs ou des messages rédigés à la va-vite sans véritable analyse pertinente, je préfère mettre fin à l'aventure.

Merci à tous ceux avec qui j'ai pu échanger par mail, tous ceux qui ont posté des compléments d'information sur mes messages (spécialement Bogomir), merci à ceux qui ont pris le temps de lire ce que j'écrivais.

Le contenu du blog restera disponible.

vendredi 16 mai 2008

Communiqué officiel du MNR

Question de Bruno Mégret à M. Sarkozy : Quand allez-vous concrétiser votre promesse d’empêcher l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne ? »


Bruno Mégret, président du MNR, s’étonne des propos de M. Jouyet, Secrétaire d'Etat aux affaires européennes selon lesquels la Présidence française de l’Union Européenne cherchera à « ouvrir un ou plusieurs nouveaux chapitres de négociation » avec la Turquie.

Quand on sait par ailleurs que M. Sarkozy veut supprimer la disposition constitutionnelle qui rend obligatoire le recours au référendum pour toute nouvelle adhésion, on peut se demander si le président de la République ne s’apprête pas à commettre dans ce domaine une formidable trahison à l’égard des Français.

Bruno Mégret pose donc la question au président de la République : « Quand allez-vous concrétiser votre promesse d’empêcher l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne ? »

Récit hypocrite du Monde

L'article du Monde ici vaut son pesant de cacahouètes.
Ainsi, il est intitulé "Travailleurs sans-papiers : seuls 10 % des dossiers ont pour l'instant été réglés". Le journaleux nous explique que sur les 1000 dossiers, 109 seulement ont été examinés, et que l'examen ne vaut pas régularisation. En effet, ajoute t-il, 85 personnes ont été régularisées. Alors, certes en absolu, le titre n'est pas erroné. Mais on aurait pu aussi présenter les faits autrement, en intitulant l'article: "près de 80% des dossiers examinés donnent lieu à une régularisation" (très exactement, 78%). Ainsi, sur les mille dossiers environ, cela donnera lieu, si la même proportion est respectée, à 800 régularisations, 800 qui créeront un appel d'air et une incitation à déposer de nouveaux dossiers. C'est ce que confirme le ministre de l'immigration, Hortefeux qui parle de régulariser quelques centaines de personnes sur un millier de dossier.
Voilà des clandestins, des personnes en situation illégale, qui se mettent en grève et manifestent pour obtenir des papiers! Le seul papier qu'ils mériteraient éventuellement serait un billet d'avion direct pour un pays africain.
On notera la mollesse de Sarkozy, qui malgré ses promesses électorales d'expulsion, n'expulse pas et régularise à tour de bras.

mercredi 14 mai 2008

Les islamistes frappent de nouveau

60 personnes tuées, 150 blessées, voilà le bilan d'une série d'attentats à la bombe devant des temples hindous en Inde, attentats que l'on peut sans grand risque attribuer aux terroristes islamistes qui avaient déjà frappé en Inde les années précédentes.
L'Inde est également la victime des agissements de nombreux groupes armés, islamistes, maoïstes ou indépendantistes/

mardi 13 mai 2008

En vrac

Elections législatives, résultat serré

il y avait des élections législatives en Serbie ce week-end. Elles étaient dues à la démission du premier ministre Kostunica, de la droite nationale, qui reprochait au
président Boris Tadic de maintenir les discussions avec l’Union Européenne alors que celle-ci avait reconnu l’indépendance du Kosovo et Métochie. C’est ainsi que l’élection apparaissait comme un referendum pour ou contre l’Union Européenne
Aucun parti n'ayant eu la majorité absolue, les partis vont entamer des discussions afin de créer des coalitions.
Tadic avait martelé durant tout le scrutin qu’il était bien entendu hostile à l’indépendance du Kosovo, tandis que son adversaire faisait remarquer qu'en acceptant de discuter sans condition avec l’Union Européenne le président perdait tout moyen de pression pour récupérer leKosovo.
L’Union Européenne avait fait le maximum pour favoriser le camp pro européen, en signant précipitamment quelques jours avant le scrutin un accord de stabilisation et d'association, première étape vers l'adhésion à l'Union Européenne. Cet acord avait été signé par le vice premier ministre, qui n'avait pas hésité à contourner l'avis du premier ministre. iLes visas pour les Serbes sont également devenus subitement gratuits pour la grande majorité d'entre eux.



Dans son édition du 9 mai, le Figaro s’étend sur les dictatures asiatiques, mais ne mentionne pas le socialisme et le communisme, idéologie qui sous tendaient ces dictatures. Ainsi, le journaliste parle de la Corée du Nord et de son «grand leader », mais nullement du fait que Kim Jong Il s’est inspiré des principes marxistes léninistes pour collectiviser de force et massacrer les opposants. Concernant la
Birmanie, alors que la clique des généraux dictateurs birmans avaient créé un parti socialiste pour prendre le pouvoir, le journaliste préfère parler de "fascisme
qui rappelle l’expérience nazie". On reconnaît là les vieilles méthodes staliniennes, qui consistent à s’acharner à nier les crimes de masse et génocides sanguinaires des régimes communistes, et quand ceux-ci ne peuvent plus être dissimulés à cause de la chute du régime et de l’ouverture des archives, on s’empresse de déclarer que le régime était en fait nazi et fasciste.


Royale

Ségolène Royal attaque le magazine Paris Match. Paris Match avait diffusé des photos d’elle, agenouillée dans une église. Apparemment, Mme Royal considère que prier dans une église serait devenu honteux et inavouable. Les millions de catholiques pratiquants et fiers de leur foi ne peuvent être que blessés par cette plainte.




La scandaleuse marche des Indigènes de la République

Les Indigènes de la République Noirs, Arabes, musulmans, ont défilé le 8 mai afin de dénoncer la République "raciste et coloniale". Egalement au menu, le soutien aux Palestiniens et aux clandestins, rebaptisés sans papiers. Le Front National et Bloc Identitaire s’étaient élevé contre cette marche et avait demandé à la préfecture de Paris de l’interdire, mais en vain. Seule consolation: l'échec quasi totale de la manifestation qui n'a mobilisé que quelques centaines de personnes.



La commémoration de la mort de Sébastien Deyzieu interdite !

Tous les 9 mai, depuis 1994, avait lieu une marche commémorant la mémoire de Sébastien Deyzieu, tombé du haut d’un immeuble alors qu’il était pourchassé par la police après l’interdiction d’une manifestation contre l’impérialisme américain.
Cette année, la marche n’a pas eu lieu ; elle fut interdite le jour même par le préfet de Paris, à la demande de Bertrand Delanoë. Bertrand Delanoë qui n'avait rien fait contre la marche des Indigènes de la République.
Quelques manifestants qui avaient bravé l’interdiction, ou qui plus simplement l’ignoraient, ont été interpellés, arrêtés et placés en garde à vue. Certains manifestants ont même été blessés.



A Dijon, une statue de la Sainte Vierge décapitée

Une statue de la Sainte Vierge, placée près d’un carrefour routier, a été brisée une première fois. Réparée par un habitant et replacée sur son socle, elle a été cassée en plusieurs morceaux une deuxième fois. Alors que les actes antichrétiens, comme les incendies de chapelle et profanations de cimetières, se multiplient, on ne peut que constater l’indifférence des autorités et le silence de la classe politique.




Agenda

Mardi 13 mai à 20h, grand meeting patriotique organisée par le Cercle National des Combattants et France résistance 20 rue du colonel Pierre Avia, à Paris quinizième.
Jeudi 22 mai à 20h30, à la mairie de Versailles, réunion publique avec M Paul Marie Couteaux, député européen au Parlement, sur le bilan de son mandat.
Samedi 24 mai, de 14 h à 18h30 au centre de Russie pour la science et la culture, 61 rue Boissière paris, se tiendra un colloque sur la Russie, organisée par l’association Solidarité Enfants de Beslan.

Barroso défend l'islamisation de l'Europe

Source: bivouac-id.com

ose Manuel Barroso : l’islam fait partie intégrante de l’Europe.

Par Yann le 6 mai 2008

barroso islamBRUXELLES, 5 mai : Le président de la Commission Européenne Jose Manuel Barroso a souligné lundi que l’islam faisait partie intégrante de l’Europe, et il a également condamné le concept du choc des civilisations.

« L’islam fait aujourd’hui partie de l’Europe. Il est important de le comprendre. On ne doit pas considérer l’islam comme étant extérieur à l’Europe. [mais en quoi serait-il intérieur à l'Europe? L'Europe ne s'est-elle pas formée contre l'islam? N'y a t-il pas eu des guerres sanglantes pendant des sicèles contre les envahisseurs mahométans? La présence de millions de musulmans que les gouvernements ont fait rentrer ne veut rien dire; les musulmans espagnols présents depuis 711 sont bien partis en 1492!] Nous avons déjà une importante présence de l’islam et de musulmans parmi nos citoyens » a déclaré Barroso lors d’une conférence de presse cette après-midi, suite à une rencontre informelle entre des dirigeants de l’UE et une vingtaine de hauts représentants du christianisme, du judaïsme et de l’islam en Europe.

« On peut être un citoyen européen, tout en étant chrétien, juif, musulman ou athée » fit-il remarquer.

De son côté, le Grand Mufti de la Bosnie-Herzégovine, le Dr Mustafa Ceric, a déclaré que l’islam faisait en effet partie de l’Europe, mais que malheureusement la Turquie ne faisait pas encore partie de l’Europe.

« Si on suit cette logique, l’Europe doit prouver que l’islam fait partie de l’Europe en ne retardant pas l’entrée de la Turquie dans l’UE [demande t-on à la Ligue Arabe d'intégrer l'Australie pour prouver que ce n'est pas un club arabe? Non! Bon, hé bien pour l'UE c'est pareil] », déclara Ceric lors de la conférence de presse commune.

Marche islamiste

Suite à une panne d'internet, je vais me rattraper en faisant un condensé de l'actualité:

Marche islamiste (trouvé sur le site de Daoudal): « Bavure policière » et marche islamiste

Derrière une banderole proclamant « bavure policière, assassins », quelques centaines de personnes ont défilé hier dans le centre de Grasse, « en hommage » à Abdelakim Ajimi, mort vendredi après son interpellation par la police.

Dans un communiqué, le préfet des Alpes-Maritimes Dominique Vian a souligné que le jeune homme s'était violemment opposé à son interpellation durant laquelle deux fonctionnaires de police ont été blessés. L'un a été hospitalisé avec une fracture de la clavicule. « Aucun élément ne permet actuellement de mettre en cause l'action des fonctionnaires », a-t-il ajouté. Ce que l’on n’entend guère dans les médias, tout dévoués à relayer les propos de « témoins » décrivant les policiers comme des tortionnaires.

Le jeune homme, arrêté après une violente altercation avec les employés d’une banque, avait été à trois reprises interné dans des hôpitaux psychiatriques. Fumeur de cannabis, il faisait l'objet de poursuites judiciaires pour conduite sous l'emprise de stupéfiants.

Une autopsie sera pratiquée mardi.

Ce qui me frappe surtout dans cette affaire est que la manifestation d’hier avait toutes les apparences d’une marche islamiste.

mercredi 7 mai 2008

Comité du 9 mai

Le 7 mai 1994, lors d'une manifestation nationaliste, la police arrête brutalement un certain nombre de manifestants. L'un d'entre eux veut s'enfuir en escaladant un immeuble, mais, poursuivi par la police, glisse et se tue.
Le 9 mai, une manifestation en sa mémoire a lieu. Depuis, chaque année, le Comité du 9 mai organise une marche commémorative. Voir ici.

Patrons Sans Frontières, par les Jeunesses Identitaires

:: Les Français volent le travail des clandestins ! ::

"Pour payer moins que le SMIC, embauchez Toufik !"
"Les Gaulois c'est du tracas les immigrés ça fait pas chier !"
"Pour les billets, contre les papiers !"
"Les clandos faut que ça bosse !"
"Les Français volent le travail des clandestins !"
"Pour pas être à la déche, il nous faut de la chair fraiche !"
"Kader, Abdel, moins chers que Jean-Michel !"
"Les clandos, il faut qu'ils bossent !"
"Les pakis en cuisine, les maliens à l'entretien !"
"La loi nous casse les couilles, on veut se remplir les fouilles !"

Voici une petite sélection des slogans scandés par une trentaine de jeunes identitaires devant les locaux du MEDEF samedi 3 mai 2008 (voir absolument le clip disponible à l'adresse suivante : ici).

En costumes, cigares aux lèvres et bouteilles de champagne à la main, les militants des JI Paris et Ile de France ont ainsi voulu parodier (quoique ...) le comportement outrancier des patrons qui paradent désormais dans les médias en expliquant qu'ils embauchent des clandestins. Par la même occasion, ce sont la passivité des pouvoirs publics et la complicité des syndicats face à ces pratiques négrières qui ont été dénoncées.

Car pour nous ce sont l'immigration ET l'émigration qui sont des drames. Drames pour les populations déracinées, drames pour les pays "d'accueil".
Si pour les "altermondialistes" c'est le monde qui n'est pas une marchandise, pour nous ANTIMONDIALISTES identitaires (et donc cohérents) c'est bien l'Homme qui n'en est pas une.

Nous réclamons le droit de VIVRE ET TRAVAILLER AU PAYS, pour les Européens comme pour les Africains, les Asiatiques, les Sud-américains et tous les autres continents.

mardi 6 mai 2008

Une exposition d' "art" contemporain créée la polémique

Un "artiste", Jean Fabre, a décidé de polluer les belles expositions du Louvre en infligeant aux visiteurs son prétendu art moderne.
Un site, e-deo.net, a décidé de réagir ici.

L'hystérie antiraciste continue!

Le matraquage quotidien continue.
Là, c'est un agent du ministère de l'immigration qui aurait insulté un vigile noir en lui disant "sale noir". Ici, c'est un professeur qui aurait dit à un de ses élèves d'origine étrangère "c'est un travail de bougnoule". Quoi de plus facile que de jeter en pâture un individu sous l'accusation infamante de racisme, ou xénophobie? Quoi de plus excitant pour des élèves que de traîner dans la boue son professeur sous de telles accusations?
Quand bien même les accusations seraient vraies, un tel tapage médiatique au sujet de deux malheureux incidents est plus que suspect.

Le renouveau vient de l'Italie

Source: bivouac-id.com

Les musulmans se sentent assiégés en Italie

Les musulmans se sentent assiégés alors que la droite italienne met en place des groupes urbains d’autodéfense.

Richard Owen à Padoue : source

Leandro Comachio, un dirigeant de la Ligue du Nord, collecte des signatures devant un supermarché de la banlieue de Padoue, pour un référendum afin d’arrêter la construction d’une mosquée. La campagne, affirme-t-il, n’est pas dirigée contre les musulmans. C’est, plutôt, une protestation contre le « permissif » conseil de centre-gauche qui, allègue-t-il, donne des terrains municipaux pour la construction d’une mosquée de 215m².

Il soutient que le conseil tolère l’immigration incontrôlée, qui à son tour, a aggravé la criminalité de rue, la dégradation urbaine et le trafic de drogues.

L’immigration et le sentiment d’impunité de la criminalité, sont devenus un problème clef de cette ville, plus connue pour son ancienne université et ses élégantes places, à un point tel que des militants de la Ligue du Nord ont mis en place des groupes d’autodéfense.

M. Comachio a dit : « Nous avons formé des patrouilles de rues, en collaboration avec les associations de riverains. Un minimum de quatre personnes, mais souvent jusqu’à une dizaine, toutes portant des vestes fluorescentes avec le Lion de Saint Marc, le symbole de la Vénétie »

M. Comachio n’aime pas le terme d’ «autodéfense », il préfère utiliser celui de « résidents concernés » qui appellent la police en cas de besoin.

Les musulmans, [actuellement] dans une mosquée provisoire installée dans un supermarché abandonné, à l’autre bout de la ville, se sentent assiégés. La mosquée, qui doit fermer dans un mois vu que le propriétaire reprend possession du site, est proche de la Via Anelli, un lotissement délabré habité par des immigrants autour duquel les autorités ont érigé, il y a deux ans, une clôture métallique, le mur de Padoue, dans une tentative de contenir le trafic de drogues et la prostitution.

Maher Selmi, un étudiant marocain et porte-parole de la mosquée, a annoncé qu’il y avait un préjugé inquiétant envers les étrangers depuis que l’Italie a basculé à droite.

Lors des élections nationales, le mois dernier la coalition de centre-droit menée par Sylvio Berlusconi et qui incluait le parti séparatiste de la Ligue du Nord et le parti « postfasciste » Alliance Nationale, a remporté, haut la main, les élections. Gianni Alemanno, également de l’Alliance Nationale a été élu maire de Rome cette semaine.

M. Selmi a déclaré « Nous ne voulons pas la confrontation. Nous voulons dialoguer avec toutes les parties pour trouver un terrain d’entente »

La Ligue, dirigée par Umberto Bossi, qui a dit par le passé que la Marine devrait faire feu sur ceux qui arrivent par la mer, a doublé son score national avec 8 pourcent des voix. À Padoue, où il y eut un tollé quand un professeur fut suspendu pour avoir demandé à des étudiantes musulmanes de retirer leur voile, selon la conseillère de la Ligue de Nord, Mariella Mazzetto, elle a triplé son score de 5 à 15 pourcent.

L’année dernière Mademoiselle Mazzetto a amené un cochon sur le site de la ferme abandonnée où doit être construite la mosquée, à proximité d’un campement de nomades. Pour les musulmans le cochon est anathème, mais Mademoiselle Mazzetto nie qu’elle ou que la Ligue soient racistes ou xénophobes. Elle a déclaré « J’ai eu un geste provocateur avec le cochon afin de susciter le débat. La Ligue s’est renforcée car elle est en accord avec les préoccupations des gens ordinaires. »

Les pétitionnaires, qui ont besoin de 5.000 signatures pour obliger au référendum, en ont obtenu 1.600 jusqu’à présent.

Flavio Zanonato, le maire de centre-gauche, a dit être confiant que les habitants de Padoue soutiendraient la construction de la mosquée de 860.000€, que les musulmans financeraient en payant un loyer au conseil. Maurizio Conte, un dirigeant de la Ligue en Vénétie, a déclaré que la mosquée attirerait « des criminels incontrôlables et des fondamentalistes. »



Nomination de Roberto Calderoli (Ligue du Nord) au gouvernement!
Berlusconi s’apprête à enroler dans son cabinet Roberto Calderoli, membre de la Ligue du Nord. Durant la crise des caricatures danoises, il était apparu à la télévision avec un thsirt ou l’une des caricatures étaient imprimée (en réponse, le consulat italien de Libye avait été incendié). Calderoli avait également menacé de se promener avec un cochon sur le terrain qui devait servir à accueillir une mosquée. Quand l’Italie avait remporté la Coupe du Monde, il avait déclaré que la France avait sacrifié son identité au profit “des noirs, des musulmans et des communistes”.

La Libye s'est insurgée de cette nomination (de quoi je me mêle?) et a violemment protesté.
Est-ce que la France proteste quand l'Arabie Saoudite nomme des fondamentalistes rétrogrades et anti Chrétiens?

lundi 5 mai 2008

Retraités assassinés dans l'Aude, l'AFP n'informe pas

Une fois de plus, l'AFP se vautre dans l'absence d'information, en passant soigneusement des faits sous silence.

Dépêche AFP:
Retraités tués dans l'Aude: reprise des recherches pour trouver le corps du mari


NARBONNE (AFP) - Le corps de Jean-Claude Saint-Aubert, un retraité enlevé avec sa femme début avril dans leur maison d'Argeliers (Aude), a été retrouvé lundi à Cruzy (Hérault), à l'endroit désigné par deux ouvriers mis en examen pour séquestration et assassinat, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.
(Publicité)

Les recherches avaient repris lundi matin. Depuis samedi, la section de recherches de Montpellier fouille méticuleusement avec des pelles une fosse, qui aurait été creusée par deux ouvriers mis en examen dimanche pour avoir séquestré et tué par balles ce couple de sexagénaires récemment installé dans l'Aude, afin de voler et d'utiliser leur carte bancaire.

Les deux hommes, qui avaient effectué des travaux dans la maison du couple, ont avoué, durant leur garde à vue à Narbonne, avoir enterré le corps du mari à Cruzy, à quelques kilomètres de la maison du couple et de l'endroit où a été retrouvé le corps de la femme, Jocelyne, âgée de 59 ans.

"Le terrain est relativement vaste. On a eu une localisation beaucoup plus précise dimanche matin d'un des deux mis en examen", a précisé M. Baboulenne.

Selon leurs déclarations, les deux maçons auraient séquestré les retraités dans la matinée du 4 avril, jour de leur disparition, selon le parquet. Les deux trentenaires les auraient conduits dans la soirée sur un terrain situé à environ cinq kilomètres de la maison, où ils auraient creusé une fosse quelques jours plus tôt afin d'y ensevelir leurs victimes.

Ils auraient tué de plusieurs balles M. Saint-Aubert, 62 ans, avant de l'ensevelir dans une fosse. Les deux ouvriers auraient ensuite tué sa femme quelques kilomètres plus loin. Le couple, originaire de Moselle, s'était installé il y a quelques mois à Argeliers, village audois limitrophe de l'Hérault. Sa disparition avait été signalée le 19 avril, selon les enquêteurs.



La Dépêche complète utilement:


Les deux maçons avaient un casier chargé

Jean-Barthélémy Rathqueber et Fouad Sellam. qui ont avoué le double assassinat des « disparus d'Argeliers » avaient déjà un casier judiciaire chargé. Mais, selon le procureur de la République de Narbonne « rien dans ces casiers judiciaires ne permettait de supposer qu'ils passeraient à l'acte pour des faits aussi graves ». Vols, fausse monnaie pour l'un, vols aggravés pour l'autre, ils avaient déjà connu les gardes à vue, la justice et la prison. Et dans le Minervois héraultais autour du village de Cruzy et de Quarante, la famille Rathqueber qui appartient à la comunauté des gens du voyage était connue des gendarmes.

L'ensemble des éléments recueillis par les enquêteurs de la gendarmerie de la section de recherches de Montpellier, et notamment les enquêtes d'environnement à Toulouse, où vivent de sproches de Rathqueber et dans l'Hérault, ont permis au fil des jours de recroiser suffisamment de faits pour acquérir la certitude que les deux personnes étaient impliquées. L'enquête des gendarmes a été rapide, car si la disparition du couple de retraités, venu de Moselle pour s'installer dans l'Aude et leur exécution remonte au 4 avril, ce n'est que le 19 avril que leur disparition était signalée par leur fils, et le 21 avril qu'une enquête était ouverte pour « disparition inquiétante ».C'est d'ailleurs grâce aux prélévements d'ADN sur le fils que le cadavre découvert mardi a pu être identifié et que , les enquêteurs ont ainsi pu formellement faire le lien entre les disparus d'Argeliers, et le premier cadavre retrouvé. Dans la maison, il semble que rien n'ait été dérobé. Les deux auteurs présumés du double assassinat auraient donc tué froidement deux personnes pour quelques milliers d'euros d'achats et d'argent liquide. Une terrible affaire d'assassinat qui rappelle celle de Monfort dans le Gers en 1999. Un ouvrier avait tué les quatre occupants néerlandais d'une maison pour leurs cartes bancaires.

Pas de passe-droit pour Sarkozy!

Source: Rue89

Reçu par Washington, Londres ou Moscou, Nicolas Sarkozy a moins de chance à Berne. Alexander Tschäppät, maire de la ville, et les autorités cantonales bernoises ont tranché. Il n'y aura pas de passe-droit pour le président français qui n'a pas pu obtenir un fauteuil à la tribune VIP du Wankdorf: il n'y en a plus de libre.

Résultat: à moins qu'un sponsor ne veuille lui offrir le précieux sésame, le président français ne pourra pas assister au match qui opposera à Berne, le vendredi 13 juin, son équipe colorée aux non moins colorés Bataves. Sarkozy n'a plus qu'à réserver sa place devant la TV ou alors à envahir la Suisse avec ses armées, comme la République en 1798 -mauvais souvenir pour les Bernois.

Celle qui rit dans cette affaire, c'est Beatrix des Pays-Bas. Pour avoir respecté le protocole et demandé son billet dans les temps, la reine a obtenu sa place. De quoi voir l'équipe de Hollande partir avec un avantage psychologique évident. Pauvres petits bleus.

Eurostar me répond

Lettre que j'avais envoyé à Eurostar afin de protester contre le Christ grimé en Che Guevara:

Subject: A recent advertisement is shoking

Miss, Ms, Mister,
Il recently saw your recent advertisement, where, to promote Eurostar, you use a bar called RedChurch, and the image of Christ deguised in Che Guevara. I am Catholic and I was profoundly shoked by this blasphematory advertisement. This advertisement won't help you to earn money and attract people in your train, because I am sure that there are plenty Christians who will be hurted by this advertisement and they will decide to take plane, and not your train. In the future, for your interest, please respect the sensibility of Christians.
Salutations
XXXX

In French:
Madame, Monsieur,
J'ai récemment vu votre dernière publicité, où, pour faire la promotion d'Eurostar, vous utilisez un bar nommé RedChurch, et l'image du Christ déguisé en Che Guevara. Etant Catholique, j'ai été profondément blessé par cette publicité blasphématoire. Cette publicité ne va pas vous aider à gagner de l'argent et attirer des gens dans votre train, parce que je suis sûr qu'il y aura plein de Chrétiens qui seront heurtés par cette publicité et qui vont décider de prendre l'avion et non votre train. Dans le futur, pour votre intérêt, s'il vous plaît, respectez la sensibilité des Chrétiens.
Salutations
XXXX

Réponse:

Dear Mr XXXX

Thank you for your email concerning our recent marketing campaign.

I very much regret that you found one of our advertisements blasphemous
and I have passed on your complaint to our Press Office and Marketing Department.

I should like to offer you my most sincere apologies for the offence this caused you. Please be assured that any disrespect to you or other Christian customers was totally unintentional.

Thank you for taking the time to contact us with your concerns.

Yours sincerely

Loretta Bence
Executive
International Customer Relations



Si on traduit cela donne:
Cher Monsieur XXXX,
Merci pour votre email concernant notre récente campagne marketing.

Je regrette beaucoup que vous ayez trouvé une de nos publicités blasphématoires et j'ai transmis votre protestation à notre département marketing et bureau de presse.

J'aimerais vous offrir mes plus sincères excuses pour l'offense causée. S'il vous plaît soyez assuré qu'aucun irrespect à votre égard ou à aucun client Chrétien était totalement non intentionnel [en fait, ils ont mal écrit leur phrase, puisque deux négations font une affirmation, leur phrase, prise au pied de la lettre, signifie que l'irrespect était intentionnel. Bref, passons].

Merci d'avoir pris le temps de nous contacter avec votre remarque.u
Sincèrement vôtre,

Loretta Bence
Cadre exécutif
Relations clientèle internationale

A Boulogne, un centre cultuel et culturel israëlite!

Décidément les anciens conseillers municipaux sont passionnés par les histoires de culte. Après leur centre cultuel et culturel musulman, ils ont décidé d'octroyer une parcelle de terrain pour un centre cultuel et culturel israëlite, en gros une synagogue, et ce, à un tarif dérisoire.
L'élu socialiste, comme pour la mosquée, a signalé l'illégalité de cette mesure qui s'apparente selon lui à une subvention déguisée contraire à la loi de 1905.
Même si cette mesure est effectivement clairement illégal, le MNR n'a pas l'intention de déposer un recours, car il préfère concentrer ses efforts dans la lutte contre l'islamisation.

samedi 3 mai 2008

Le Sénat fait l'apologie de la finance islamique

La commission des finances du Sénat organiste une table ronde sur la finance islamique. Le but est de combler le retard que la France a prise en ce domaine. Arthuis est d'ailleurs favorable à ce genre de finance et a décidé d'en faire l'apologie.
Cela fait suite à l'ouverture, par la Société Générale, du premier fond islamiquement correct chariacompatible à destination des habitants de la Réunion.
Après les piscines, les cantines, les prisons, l'armée, les écoles, les banques, à quel secteur les islamistes vont-ils s'attaquer?


A tous mes lecteurs, y compris (et surtout) à ceux qui pensent que j'affabule: enregistrez tout ce que j'ai écrit, et relisez-le dans 10 ans. Vous ne pourrez pas dire que vous n'avez pas été prévenus.

jeudi 1 mai 2008

Campagnes publicitaires scandaleuse de Matelsom et Eurostar

Matelsom afin de promouvoir ses matelas, a décidé de lancer une grande campagne publicitaire dans le métro, avec, entre autres, une affiche représentant deux hommes enlacés. La direction de Matelsom considère que les homosexuels existent, et qu'ils ont le droit d'être représentés. Mais les pédophiles, cela existe aussi, ainsi que les nécrohpiles, les zoophiles... A quand une campagne de Matelsom mettant en scène un homme enlacé amoureusement avec un cadavre, un chat ou un enfant?

Eurostar nous indique qu'il existe un bar en Angleterre appelé le Redchurch; cette publicité comporte aussi un visage du Christ représenté en Che Guevara.

Une fois de plus, les entreprises ont pris le risque de bafouer la famille et la religion.
Ce qui est totalement contre productif puisque les personnes légitimement choquées par ces publicités iront faire leurs achats de matelas ailleurs, et iront en Angleterre par l'avion ou le ferry.

mercredi 30 avril 2008

Mémoire

Le 30 avril 1863, lors de la colonisation du Mexique, 65 soldats français se battirent courageusement à Ceramone.
Ces 65 soldats devaient bloquer le passage aux Mexicains, pendant qu'un convoi important filait. Ils se barricadent dans une hacienda. Ils sont assiégés par 2000 Mexicains, dont ils vont repousser courageusement les assauts, et ce, pendant plus de 9 heures, malgré la soif, la chaleur, l'absence de vivres et de munitions de réserve.
A 17h, il ne reste que 5 hommes en état de combattre. Ils décident de tirer leur dernière cartouche, puis chargent à la baïonnette. Un des légionnaires meurt, les autres sont blessés. Finalement, un officier mexicain (qui avait étudié en France) les somme de se rendre. La poignée d'hommes restants accepte, à condition que les Mexicains s'engagent à soigner les blessés, ce qui est accepté.
Les blessés seront soignés, puis 8 légionnaires seront échangés contre 200 Mexicains.
Bilan:
Côté français: 31 morts, 34 blessés
Côté mexicain: 300 morts, 300 blessés.
Récit plus détaillée ici.

Nouveau propos de Le Pen sur la seconde guerre mondiale

Monsieur Le Pen a accordé une interview au journal Bretons.
Compte rendu sujet à caution:
Lors de cette interview, le patron du Front National, n’hésite pas à expliquer au journaliste de "Bretons", qui lui explique que ce qui était important c’est d’avoir déporté "des gens pour les amener dans des camps juste pour les faire tuer", que pour lui qu’il ne se "sent pas obligé d’adhérer à cette vision-là (…) Je constate qu’à Auschwitz il y avait l’usine IG Farben, qu’il y avait 80.000 ouvriers qui y travaillaient. A ma connaissance, ceux-là n’ont pas été gazés en tout cas. Ni brûlés", ose lancer Jean-Marie Le Pen.

Deuxième acte: JMLP envoie une lettre au magazine, lettre recommandée, en leur demandant de ne pas publier l'interview. (Le Pen s'est peut-être rendu compte de la nouvelle polémique qu'il va susciter?)

Troisième acte: Le magazine publie quand même l'interview.

Quatrième acte: les habituels droitsdel'hommistes protestent.

Cinquième acte: des personnalités du Front expriment, en termes mesurés, leur désapprobation, comme Marine Le Pen, Louis Aliot, mais également des responsables départementaux.

Sixième acte: Le Pen condamne cette désapprobation et envisage de convoquer un bureau politique pour sanctionner Aliot.

Je laisse chacun penser ce qu'il veut de cette affaire. Pour ma part, je me bornerai à constater qu'il y a suffisamment de problèmes actuels (islamisation, insécurité) pour ne pas avoir besoin de revenir sur la seconde guerre mondiale.

Communiqué des Identitaires, 29 avril

Nice: un round de plus face à Estrosi ! ::
Après leurs résultats satisfaisants et encourageants lors des dernières élections municipales (3,1% dans la 5ème ville de France, et plus de 5% sur l’un des cantons renouvelables), les Identitaires du Pays Niçois rangés localement sous la bannière de Nissa Rebela se voient offrir l’occasion de combattre un round de plus face au nouveau maire de la ville Christian Estrosi.
En effet, celui-ci a décidé de reprendre son siège à l’Assemblée Nationale et une élection législative partielle va donc avoir lieu dans la 5ème circonscription. Une circonscription intéressante à plus d’un titre. Tout d’abord parce que sur la partie niçoise de cette circonscription la liste identitaire N.I.S.S.A. a approché les 4%, ce qui traduit une augmentation de plus de 1% depuis les législatives de juin 2007. Ensuite, cette circonscription est majoritairement composée des montagnes niçoises dans lesquelles le message identitaire est très bien perçu. Enfin, cette circonscription comprend la vallée du Var, là où Estrosi entend faire construire la future grande mosquée depuis qu’il a compris que la bâtir au coeur de Nice lui barrerait la route de la mairie. Il n’est pas certain que les habitants de la vallée soient, en revanche, très favorables à ce beau projet…
Avec cette élection, les Identitaires peuvent encore enfoncer le clou et affirmer à nouveau leur enracinement dans la vie politique niçoise. Ce sera aussi l’occasion de s’affirmer comme la SEULE force politique à lutter contre la construction de mosquées dans le Pays Niçois. Dans tout le Pays Niçois que cela soit en centre-ville ou en lisière!
Pierre-Antoine Plaquevent, déjà candidat sur cette circonscription l’an dernier, défendra les couleurs de Nissa Rebela dans le cadre de cette élection partielle.
Mais ce nouveau combat, ce round supplémentaire, les Identitaires du Pays Niçois ne peuvent le mener qu’avec le soutien de l’ensemble de la communauté militante identitaire. Sortant de coûteuses élections municipales et cantonales, les Identitaires niçois ont besoin de 4 000 euros pour financer cette campagne.
Nice est notre bastion, aidons la citadelle à se renforcer !
Vous pouvez faire un don via internet (http://www.bloc-identitaire.com/soutien.htm#don) ou envoyer un chèque (à l’ordre de M. le mandataire financier de Pierre-Antoine Plaquevent) à NR - BP 13 06 301 Nice cedex 04.
Où que vous soyez en France (ou même ailleurs!) en faisant un chèque au mandataire financier vous recevrez un reçu fiscal vous permettant de déduire de vos impôts 66% du montant de votre don. Ainsi un don de 500 euros ne vous coûtera que 170 euros, un don de 100 euros ne vous coûtera réellement que 34 euros, un don de 50 euros ne vous coûtera que 17 euros.
En nous aidant vous obligerez l’Etat à financer une partie de la campagne électorale des Identitaires !
———————————————————–
BLOC IDENTITAIRE
http://www.bloc-identitaire.com
Contact : contact@bloc-identitaire.com
Permanence téléphonique : 09 75 41 63 22 (de 09h00 à 20h00)

mardi 29 avril 2008

Fêtes de Jeanne d'Arc à Orléans présidées par...

.. Rachida Dati!
Oui! Le gouvernement a osé, pour célébrer Sainte Jeanne d'Arc, catholique, qui lutta contre les envahisseurs anglais, prendre comme présidente une musulmane fille d'un immigré marocain!
Anglais à Azincourt (1415) : 10 000
Immigrés musulmans (actuellement): plusieurs millions

L'islamisation des prisons

Un article du Monde, mes commentaires entre crochets

Plus d'un tiers des prisons en France sont touchées par le prosélytisme islamiste

Plus d'un tiers des prisons en France sont touchées par le prosélytisme islamiste, selon un rapport des services de renseignements de la police française. Les renseignements généraux (RG) ont recensé en 2005 175 islamistes se livrant dans 68 prisons (sur 188) à des activités prosélytes, dans un rapport dont des extraits ont été publiés, vendredi 13 janvier, par le journal Le Figaro.
Quelques mois après l'avoir qualifié de "bombe à retardement" dans un autre document, les RG confirment la réalité du problème, avec quelque 200 actions prosélytes repérées : incitations à prier en groupe (30 % des cas), pressions sur les codétenus (20 %), demandes de locaux de culte ou d'acquisition de tapis de prière. Parmi les 175 détenus, une trentaine de musulmans écroués dans des dossiers de terrorisme et une vingtaine de convertis à l'islam radical inquiètent particulièrement les services de renseignement.
Mais le rapport permet aussi de relativiser le problème : les RG jugent que le risque
de basculement dans le terrorisme ne concerne qu'une demi-douzaine de
personnes [mais bien sûr! On nous prend vraiment pour des imbéciles]
Par ailleurs, l'influence en prison de la mouvance Tabligh ("le message", mouvement rigoriste et fondamentaliste indo-pakistanais installé en France depuis 1972, plutôt modéré [où l'on voit que même si le Monde fait parfois quelques efforts, cela reste quand même le Monde: nous parler d'un mouvement rigoriste et fondamentaliste pour nous dire trois lignes plus bas qu'il est modéré, il faut le faire!]) reste prépondérante, même si la percée du salafisme, qui prône la violence et
le rejet de l'Occident, est "de plus en plus forte"
. "Les islamistes ont un prestige énorme en prison. Ils ont mis en danger leur vie. Ce sont des héros et en cela ils ont une audience,assure Farhad Khosrokhavar, sociologue, auteur du livre L'Islam dans les prisons.Même les non-pratiquants y sont sensibles car c'est aussi une façon de vous venger d'une société qui vous a humilié, rabaissé."

AUMÔNIERS MUSULMANS

L'organisation de l'islam en détention, préoccupation majeure de l'administration
pénitentiaire depuis plusieurs mois, est notamment du ressort du premier aumônier national musulman des prisons, Moulay El-Hassan El-Alaoui Talibi.
A sa nomination en septembre par le Conseil français du culte musulman, ce religieux, imam de la prison de Loos (Nord) depuis plusieurs années, avait dit sa volonté d'"enseigner une interprétation correcte de l'islam", de "compléter la formation" des imams en poste dans les établissements pénitentiaires et de doubler leur nombre. Ils étaient 66 en mai (contre 482 représentants du culte catholique).
Il convient d'"asseoir leur légitimité pour les protéger d'imams extrémistes autoproclamés et incontrôlables", relève un spécialiste du renseignement. Cette source raconte comment un islamiste algérien condamné en 2003 pour avoir alimenté en armes les maquis du GIA (Groupe islamique armé) s'était imposé dans sa prison de la banlieue parisienne, attirant "en très peu de temps" les fidèles par des prêches enflammés tandis que ceux de l'aumônier officiel étaient désertés. Plusieurs affaires récentes ont également illustré le risque de voir des détenus de droit commun sombrer dans l'islamisme le plus radical par la fréquentation d'activistes emprisonnés. Aussi les autorités gardent-elles un œil sur les islamistes qui sortent de prison, n'hésitant pas à les éloigner du territoire quand ils sont étrangers. Sur la cinquantaine d'islamistes expulsés depuis 2003 ou susceptibles de l'être, la moitié a connu la prison. Mais, relèvent les RG, 70 % des 175 prédicateurs repérés sont français.




Le Monde ne se pose pas quelques questions: comment se fait-il que l'on laisse des islamistes faire leur propagande? Qui nous dit que les imams officiels nommés par le CFCM (organisation contrôlée par les intégristes marocains et de l'UOIF) seront moins dangereux que les imams autoproclamés? On a laissé un problème se développer, l'islamisation des prisons, et on voudrait le résoudre par une fausse solution, des imams officiels. Ridicule! Non sens!

Un deuxième article du Monde nous signale que d'après le Washington Post, 60 à 70% des détenus sont des musulmans.
Tout le reste de l'article est destiné à emberlificoter le lecteur avec des considérations plus ou moins bidon.
Par exemple: le Monde cite quelqu'un qui dit qu'il n'y a pas de corrélation entre islam et criminalité. Est-ce que le journaliste du Monde a réfléchi à cette énormité? Les musulmans représentent, nous dit l'article du Monde, 12% de la population française. Un tel biais, aussi énorme, montre évidemment qu'il y a une très forte corrélation. Mais la personne citée préfère parler de l'immigration et la pauvreté pour expliquer la corrélation entre islam et délinquance; c'est faux, car parmi les immigrés, il y a aussi des Asiatiques, largement non musulmans, ou des Européens de l'Est, et pourtant je n'ai pour l'instant pas vu de bandes de Chinois agresser violemment des Blancs ou brûler des magasins. Concernant la pauvreté, c'est faux aussi car les populations du Nord sont également touchés par la pauvreté et pourtant à ma connaissance elles ne sont pas surreprésentées. Plus largement, dans le monde, les paysans Indiens sont beaucoup plus pauvres que n'importe quel immigré marocain en France, et pourtant, on n'entend pas parler d'émeutes de paysans indiens. Dernier point pour lequel l'argument ne tient pas, c'est que les immigrés, aussi pauvres soient-ils en France, sont plus riches en France, grâce aux aides, que dans leur pays d'origine.
Bref, il s'agit une fois de plus de nier l'évidence et de rejeter la faute sur les populations des pays d'accueil qui devraient donner plus d'argent aux immigrés.

D'ailleurs, le Monde n'hésite pas à aller plus loin encore dans sa tentative de falsification, en interviewant Moussa Khedimellah, un sociologue spécialisé dans les questions d'intégration, qui nous explique que tout cela, ce sont les politiciens français qui ont isolé les musulmans dans les banlieues de deuxième zone. Ce sociologue ignore soigneusement le déversage massif de plans de reconstruction et d'amélioration des banlieues, argent qui n'a servi à rien.
Article ici.

L'islamisation des prisons

Nouvelles en vrac

Nouveau scandale à l’ONU

La Mission des Nations Unis dans la République Démocratique du Congo avait déjà été mise en cause pour des abus sexuels commis par des membres sur des populations
civiles. La BBC après une longue enquête a trouvé les preuves d’un nouveau scandale : un régiment pakistanais stationné près de Mongbwalu aurait fourni, en échange d’or, des armes à une milice que la mission était censée désarmer. Des troupes indiennes, toujours selon la BBC, auraient acheté de l’or, de la drogue et de l’ivoire de contrebande à des milices impliquées dans le génocide rwandais.
L’ONU a bien ouvert une enquête concernant l’attitude du régiment pakistanais, mais d’après la BBC, l’ONU a fait en sorte que l’enquête n’allât pas trop loin.

Plus largement, Kofi Annan, ancien secrétaire général de l’ONU, avait reconnu avant son départ en 2006 que des casques bleus s’étaient livrés au viol, à la pédophilie et au trafic humain.



Bruxelles envisage une mise en garde de la France pour déficit

La commission européenne s’attend à un déficit français de 2.9% du PIB en 2008 et de 3% en 2009 , soit la limite maximale tolérée par l’Union Européenne.
Quelques causes en vrac: le poids effarant de l'immigration, qui nous coûte, selon les estimations les plus basses, au moins 25 milliards d'euros, et plus vraisemblablement 50, voire plus (certains parlent de 100 milliards d'euros).
Deuxième cause: l'abandon de certaines promesses de campagne, comme le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux.
Si un Etat dépasse à plusieurs reprises la barre des 3% de déficit, l’Union Européenne a le droit de le mettre à l’amende, ce qui évidemment n’arrangera pas la situation du pays concerné.





Le chiffre du jour :64%

C’est le taux de mauvaises opinions atteint par Nicolas Sarkozy. Un record pour un président, depuis l’invention par BVA en 1981 de ce baromètre.


Nouveau cas d’agression à l’arme blanche

Dans le collège de Meyzieu, près de Lyon, un adolescent de 15 ans, attiré par le satanisme a pénétré avec trois couteaux de cuisine dans une salle de classe en plein
cours et a poignardé trois élèves. Riposte de l’école : une cellule de soutien psychologique a été mise en place, et le ministre de l'éducation va rédiger une
charte de la paix scolaire. Bien évidemment, personne ne semble penser à la mise en place de policiers et de cameras de surveillance

Le CFCM au bord de l’implosion

Le Conseil Français du Culte Musulman avait été créé en 2003 avec l’actif soutien de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur et des cultes.. Le CFCM gère le marché hallal, la construction des mosquées, la formation des imams, et le développement de la représentation musulmane dans les prisons et l’armée. Le but était pour les autorités d’avoir un partenaire clair, et de créer un islam de France, éloigné des influences étrangères, et si possible modéré. Las ! Le projet a complètement échoué.

Evidemment, chaque pays musulman a poussé ses pions. Le Maroc soutient un courant du CFCM, les Algériens contrôlent la grande mosquée, les Turcs ont leur association, ainsi que les musulmans de l'Afrique, des Comores et des Antilles. L'Union des
Organisations Islamiques de France est le seul courant qui n'est pasrattaché clairement à un pays en particulier. Les deux associations majoritaires sont la FNMF des Marocains et l'UOIF, et les deux propagent un islam rigoriste.


La grande mosquée de Paris avait réussi à obtenir la présidence du CFCM pour le recteur de la grande mosquée, Dalil Boubakeur, avec l'actif soutien des autorités
françaises. Mais les Algériens de la grande mosquée, qui craignent de d'être balayés azux prochaines élections, menacent de les boycotter. En effet, chaque mosquée
a un certain nombre de grands électeurs, et ce nombre dépend de la superficie de la mosquée. Les Algériens font remarquer que leurs mosquées sont plus urbaines, donc plus petites et réclament le changement des règles.
Bref, entre querelles intestines, majorité rigoriste, et contrôle par les pays étrangers, on voit que ce projet a complètement échoué, et qu’on est face à un islam non de France, mais un islam en France ; ce ne sera pas la première fois que les autorités françaises pèchent par naïveté et excès de confiance face aux musulmans.


Visite d'Etat de Nicolas Sarkozy en Tunisie, plus d'immigration au programme

Nicolas Sarkozy est en ce moment en visite d'Etat chez le président Ben Ali. Pour l'instant, trois accords entre la France et la Tunisie ont été signés :

le premier, sur l’immigration : le but de l’accord étant d’ouvrir le marché du travail français aux Tunisiens, que ce soit pour les postes de haut niveau ou pour lesquels il existe une demande non satisfaite. Les millions de chômeurs français
apprécieront. Toujours dans le cadre de cet accord, la délivrance des visas français
sera facilitée. La France appuiera également la formation professionnelle des Tunisiens et la création d’emplois dans les région tunisiennes d’émigration ; un véritable remplacement de la préférence nationale par la préférence étrangère.

Le deuxième accord signé porte sur le nucléaire civil. La politique suivie par Nicolas Sarkozy n’est pas très cohérente puisqu’il ne souhaite pas que l’Iran se dote de l’arme nucléaire, mais il s’est engagé à aider la Tunisie à développer son nucléaire civil.

Le troisième accord porte sur l’économie. Cet accord servirait à developper les partenariats industriels France Tunisie, ainsi que les implantations des entreprises françaises en Tunisie, un euphémisme pour désigner les délocalisations.

D'autres sujets étaient au menu de ces discussions; Nicolas Sarkozy a
une fois de plus remis son projet d'union pour la Méditerrannée
sur la table.

Cette union sera lancée officiellement les 13 et 14 juillet. lors d’un sommet à Paris. Certains pays africains sont réticents, notamment à cause de la présence
d’Israël dans cette union. Angela Merkel, chancelier d’Allemagne, est opposé au projet car elle craint que cela ne serve surtout les ambitions de Nicolas Sarkozy. Quant à l’Union Européenne, elle milmite pour que le siège de cette union soit à Bruxelles, tandis que Nicolas Sarkozy le verrait plutôt dans undes pays du sud, pays du sud qui verraient bien chacun le siège chez lui. Ces querelles sur le fonctionnement et la gouvernance du projet ont pour l’instant occulté le contenu du projet ; il s’agirait de coopérer sur le développement durable, l’écologie, l’énergie
solaire, l’eau, la sécurité, le dialogue des cultures et l’enseignement.

samedi 26 avril 2008

Video de Dati à la mairie de Paris

Je m'aperçois que j'avais commis une erreur dans le lien. Désolé. Voilà le bon lien: ici.

Intervention du chef d'Etat

Difficile de commenter une intervention que je n'ai pas regardée. Donc je m'appuie uniquement sur les journaux qui ont relaté l'intervention.
Quelques remarques en vrac: Sarkozy a longuement évoqué le contexte international pour justifier la baisse du pouvoir d'achat. Ce n'est pas faux, il n'empêche que son gouvernement a aussi une part de responsabilité en ayant créé de nouveaux impôts et en n'ayant pas procédé à une grande réforme de l'administration.
Immigration: le chef d'Etat rejette une régularisation globale, en plaidant pour le cas pas cas. Il oublie de dire que le cas par cas, c'est quasiment du global.
Il aurait également confondu régularisation (c'est à dire distribution d'un titre de séjour) et naturalisation (don de la nationalité française)
Deux phrases scandaleuses: Sarkozy a réitéré son soutien au droit de vote des étrangers, cela augure mal des négociations avec les socialistes, qui réclament le droit de vote pour les étrangers pour valider la réforme constitutionnelle.
Sarkozy s'est dit opposé à l'entrée de la Turquie (tout en ne revenant pas sur sa volonté de priver les Français de s'exprimer par referendum sur la question), mais par une formule très curieuse: ce n'est "pas la même chose de faire entrer la Croatie, qui a 3 millions d'habitants, et la Turquie, qui en compte 100 millions." Est-ce pour nous préparer à l'entrée de la Croatie? Après la Turquie, le Maroc, le Kosovo, on aurait droit à la Croatie?

vendredi 25 avril 2008

Quand les lycéens réclament plus de sécurité

LE MONDE DU 18/04/08:

"Réagissez vite s'il vous plaît Mr l'Inspecteur", "Moi personnellement je ne peux plus travailler dans ces conditions et je vous informe que j'ai un avenir devant moi, que j'ai un brevet, un bac et un métier à obtenir". En haut à gauche de la feuille, Jenny (tous les prénoms ont été modifiés), 15 ans, élève de 3e au collège Jean-Moulin d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), a écrit son nom et sa classe, comme s'il s'agissait d'une rédaction. L'écriture est ronde, appliquée. La lettre adressée à "Monsieur l'inspecteur". "Bonjour, commence-t-elle, j'ai l'honneur de m'adresser à vous pour vous faire part des conditions dans lesquelles nous, tous les élèves de ce collège, travaillions."

L'orthographe et la syntaxe sont hasardeuses mais c'est un appel au secours, celui d'une adolescente qui désespère de ne pas pouvoir travailler dans la sérénité. "Des élèves à l'intérieur et à l'extérieur du collège s'amusent à jetter des bouteilles remplies d'acide, des poubelles, des oeufs, des tomates... sur les élèves", raconte la jeune fille, décrite comme une excellente élève par ses professeurs. "Et encore ce n'est pas tout !, poursuit-elle. Nous ne sommes pas en sécurité ! Il y a des agressions physique et verbale. Dans ce collège, des élèves s'amusent à interrompre les cours d'autres élèves (...). D'autres sèchent leurs cours et trainent dans les couloirs, se mèttent à crié comme des sauvages. D'autres saute la grille."


"RÉAGISSEZ-VITE, MR L'INSPECTEUR"


Une soixantaine d'élèves de 4e et 3e du collège ont écrit à l'inspecteur d'académie de Seine-Saint-Denis pour l'alerter sur la situation de leur établissement. Des lettres souvent émouvantes - les plus longues font une page et demie, les plus courtes deux lignes. Des lettres qui traduisent leur désarroi et leur souffrance face à la violence ordinaire d'un collège "sensible" de la banlieue parisienne.

Des lettres d'adolescents traumatisés par les derniers débordements dont ils ont été témoins : mardi 8 avril, une dizaine de jeunes se sont présentés devant l'établissement. D'abord pour "faire un blocus" - sans doute pour copier les lycéens qui protestent contre la baisse des moyens et les réformes portées par le ministre de l'éducation nationale, Xavier Darcos.

Mais la situation dégénère. Avec des poubelles, ils tentent d'enfoncer le portail. Puis ils jettent dans la cour de récréation des bouteilles contenant de l'acide et de l'aluminium - un mélange explosif dont la recette circule sur Internet. "Deux bouteilles ont explosé. Ça a fait un bruit énorme et de la fumée blanche", raconte un enseignant. Profitant de la confusion, les assaillants montent à l'étage, jettent des oeufs dans les salles de classe. En plein cours. Devant des collégiens médusés et effrayés.

"Ils portaient des capuches mais on en a reconnu une partie : la plupart étaient d'anciens élèves, exclus définitivement de l'établissement", témoigne une enseignante, Alexandra Bonvalot. Les professeurs choisissent de "débrayer" et de réunir les élèves dans la cour. Préviennent les parents. Un professeur de français, Emmanuel Tridant, 38 ans, propose de faire réagir les collégiens en leur demandant d'écrire à l'inspecteur d'académie.

Le lendemain matin, les adolescents livrent une parole brute, qui dépasse l'épisode violent de la veille. Fatima, une élève de 3e, dit avoir très peur. "Heuresement que l'année prochainne je ne serai plus la. Ma soeur si et sa m'inquiete car c'est pas la première fois que sa arrive. Il y a toujours des bagarres, du rackettage (...)." Nora, une 3e souvent absentéiste, décrit sa vision très sombre de l'établissement. "Des anciens élèves du collège rentre dans le collège en vélo pour faire le bordel, l'année dernière ils ont brûlés la segpa (la cage d'escalier de la section d'enseignement adapté avait été détruite). Les toilettes sont sales il y a même pas de papier toilette. Dans les salles les tables sont sales car il ya des écritures dessus, des cheewing-gum collé partout."

Rima s'inquiète de l'effet de contamination des comportements violents : "Les élèves qui ne sont pas des perturbateurs on tendance à se fair influencer", raconte-t-elle. "Des gréves et des agressions perpetuel envahissent notre quotidien". D'autres évoquent les bagarres collectives : "Certain élève se font cafouiller", écrit un élève de 4e, en précisant que cela signifie "tapé 1 éleve a plusieure". "Les conditions de travaille sont désespérable", ajoutent deux élèves de 3e, néologisme involontaire à l'appui.

Charlotte, aussi en 3e, exprime son "ral bol" et son impatience. "Réagissez vite s'il vous plaît Mr l'Inspecteur pour trouver des solutions à tout ces problèmes." Des idées, les élèves en ont presque tous. D'abord octroyer plus de moyens au collège - comme le demandent par ailleurs les enseignants à travers des grèves ou des manifestations, fréquentes depuis trois ans. "Il ne faut plus dissoudre de postes de professeur car sinnon l'éducation des elèves est très menacée", note, par exemple, Mike, en 3e. Beaucoup réclament plus de surveillants.

Mais c'est l'exigence de fermeté, voire de répression, qui apparaît la plus forte. Nayla, élève de 3e, suggère d'installer des caméras de vidéosurveillance "un peu partout dans le collège" afin de ne plus avoir peur dans les couloirs. "J'aimerais que il y a la police (à côté de l'entrée)", explique un 4e. "Nous exigeons des grille fermé, des porte blindé et une tenue classe pour montrer une bonne image pour l'année prochaine dans le collège", écrivent Karim et Christophe.

Un 4e pense que "les éducateurs devrait être plus sévèr en vers les élèves". Tous veulent des contrôles plus efficaces à l'entrée pour limiter les entrées intempestives d'adolescents extérieurs. Jenny a le dernier mot. Elle qui pense à son avenir, à son brevet, à son bac, sait ce qu'il faut. Deux mots en bas de sa feuille à gros carreaux, sans une rature, écrite d'un seul trait, d'un seul souffle : "Plus d'autorité !"

Luc Bronner