dimanche 14 octobre 2007

Où va le FN?

Le FN a certes perdu une bonne part de son financement, il n'est toutefois pas mort, et revit de ses cendres: toutes les cantonales partielles depuis août ont vu l'augmentation des scores du FN par rapport aux scores aux mêmes zones du FN aux législatives: à Lens Nord Ouest, on passe de 9.87% à 10.6%, à Villemur Sur Tarn, de 5.15% à 6.4%, à Sannois, de 5.48% à 8.6%, à Issy Leveque, de 1.99% à 3.5% (soit plus de 75% d'augmentation), à Pornic, de 2.01% à 3.4%, à Saint-Etienne, de 6.03% à 8.2%, à Le Portel, de 3.41% à...8.2%, soit un score multiplié par 2.4!
Que s'est-il passé? Aux présidentielles, Marine Le Pen, directrice de campagne, zavait décidé de dédiaboliser Jean Marie Le Pen, et s'était donc déclaré non hostile à l'avortement, non hostile à la construction de mosquées, et avait emmené M Le Pen sur la dalle d'Argneteuil serrer les mains des femmes voilées, tandis que M Sarkozy faisait un discours patriotique s'inspirant clairement de la droite nationale. Le résultat est connu: de 19.2% en 2002 (FN+MNR), on passait à 10 et des poussières.
Une fois les législatives passées, la ligne mariniste a été mise de côté et le FN est revenu à ses fondamentaux, tandis que Sarkozy montrait clairement que ses promesses étaient du vent et qu'il se tournait vers la gauche socialiste, méprisant ainsi non seulement la droite nationale, mais également son électorat. Le résultat est là, les scores du FN augmentent, les gens voyant que Sarkozy est le digne fils de Chirac, et que Chirac n'était pas un accident à droite, mais inaugurait une nouvelle ligne politique (à cela près que même M Chirac n'a jamais mis de ministre de gauche dans son gouvernement).
Le problème, c'est l'avenir du FN et sa ligne politique; M le Pen se représentera au prochain congrès et sera donc réélu président du FN, à 79 ans, pour terminer son mandat à 82 ans. M Le Pen aurait dû passer la main à une personne expérimentée. Pourquoi ne l'a t-il pas fait? Il est à craindre que ce soit pour faciliter la transition du pouvoir en le passant, pendant qu'il est encore aux affaires, à marine Le Pen, ce qui serait une catastrophe. Marine Le Pen a systématiquement échoué à ses élections, faisant un très mauvais score à Paris, que ce soit aux régionales ou aux européennes. Néanmoins élue, et auparavant propulsé numéro deux du FN uniquement par la vlonté paternelle, elle décide de se parachuter dans le nord. Aucune logique dans ce geste, car elle n'a absolument rien qui la rattache au Nord Pas de Calais, et si elle avait été élue, qu'aurait-elle gardé? Le mandat européen ou le mandat à l'Assemblée Nationale? Si le mandat européen, autant qu'elle reste chez elle au lieu de faire campagne, et si c'est le mandat à l'Assemblée Nationale, cela montree qu'elle se moque complètement des personnes qui l'ont élue en 2004 au Parlement européen. Malgé l'échec total de la campagne de M Le Pen, le soutien actif du MNR ne suffisant pas à compenser le déviationnisme idéologique et l'incompétence de Marine Le Pen, Marine récidive, prenant prétexte de son bon score aux législatives, absolument pas due à elle mais au travail de terrain de M Briois et à l'intelligence de l'UMPqui ne li oppose qu'un candidat immigré que personne ne connaît et qui a d'ailleurs claqué la porte de l'UMP juste après son score lamentable et prévisible, pour aller se présenter, encore à Hénin-Beaumont, cette fois-ci aux municipales, comme numéro deux de la liste FN dirigée par M Briois! Mais où est la logique? Mme Le Pen est déjà vice-présidente du FN, député européen, présidente du groupe FN au conseil régional d'Ile de France; où est la finalité d'aller se parachuter dans le Nord pour devenir conseillère municipale? D'autant plus que Marine Le Pen n'exerce absolument pas correctement et brillamment les mandats qu'elle a déjà.

On observe une offensive de certains cadres pour propulser Marine à la tête du FN. Elle est beaucoup plus invitée dans les medias que Carl Lang ou Bruno Gollnish, par exemple; il suffit de regarder cette page: sur les six dernières invitations, trois concernent Marine, trois concernent Jean marie. Les medias savent bien que sous la présidence de Marine, le FN abandonnera ses fondamentaux et qu'elle sabordera le FN, tout comme elle a sabordé la campagne de M Le Pen.
Les communiqués sont également rédigés au nom de Mme Le Pen; au nom de quoi serait-elle la plus qualifiée pour parler de "Villiers qui revient à la niche", ou des émeutes à Saint-Dizier? N'importe qui au FN ezn est capable, d'autant plus que je doute fort que ce soit elle qui rédige en personne les communiqués.
Enfin, des tracts de campagne du FN à certaines élections cantonales partielles portent le visage de Marine.
Et il n'y a pas que les idéaux (lutte contre l'immigration, l'islamisation, l'avortement, le mariage homosexuel, etc) qu'elle rejette; il y a également sa stratégie politique. Mme Le Pen a été la personne la plus acharnée à saboter l'Union Patriotique voulue par M le Pen et acceptée par M Mégret.
Marine Le Pen, sure du soutien de son père, commence déjà à tirer des plans, parlant par exemple d'un simplification de structure (comprendre: supprimer le poste que M Gollnish occupe actuellement, c'est-à-dire celui de délégué général).

Pour conclure, disons que l'avenir est très sombre au FN; Le Pen père risquant, plutôt que d'incarner une réelle alternative à l'UMP, de régler ses querelles internes par l'écartement de personnalités de valeur comme M Gollnish ou Carl Lang, au profit de Marine Le Pen qui pourra s'emparer du FN en 2010 et achever de le réduire à néant, sans que les autres membres puissent faire grand chose. Quinze personnes du bureau politique du FN, ont décidé de ne pas se représenter aux élections internes; parmi elles, Carl Lang, Jean-François Touzé, Michel Hubault (Secrétaire Départemental), Myriam Baeckeroot (SD), Martial Bild, Pierre Jaboulet-Verchère, secrétaire régional de Bourgogne, Jean Verdon, secrétaire départemental d'Indre-et-Loire, ou Olivier Destouches, secrétaire général du groupe ITS, en invoquant des motifs divers, dont celui de ne pas cautionner les dérives de Marine.

2 commentaires:

BOGOMIR a dit…

Jean-François Touzé en parle sur son blog:

NE PAS RESTER INERTE...

webmasterMNR92 a dit…

Merci pour le lien.
J'en profite pour dire que j'apprécie beaucoup M Touzé; il a eu le courage de dénoncer certaines dérives au sein du FN, dérives pour la plupart dues à Marine Le Pen. M Touzé est également favorable à l'Alliance patriotique et s'est rendu à l'UDT du MNR.