mercredi 5 mars 2008

L'Ossétie du Sud réclame son indépendance

La boîte de Pandore a été ouverte avec la reconnaissance criminelle de l'indépendance du Kosovo-et-Métochie. En ouvrant le principe d'un droit à l'auto-détermination, les dirigeants des pays occidentaux, Sarkozy en tête, ont pris le risque de briser le très fragile équilibre de paix qui régnait dans la région. L'Ossétie du Sud, région de la Géorgie, a réclamé la reconnaissance de son indépendance, ce qu'elle n'avait jamais fait jusqu'alors; ce qui a déclenché cette demande, c'est bien sûr la reconnaissance du Kosovo-et-Métochie. La réaction de la France? "Elle est attachée à la souveraineté de la Géorgie". Mais c'est grotesque! La politique étrangère brouillonne et inconsidérée de Sarkozy ne se donne même pas la peine d'être un minimum logique; d'un côté, celui du Kosovo, c'est le droit à l'autodétermination qui prime, de l'autre, c'est le droit à la souveraineté de la Géorgie. Le critère serait-il: quand l'indépendance satisfait les islamistes, il faut la reconnaître, sinon, non?

1 commentaire:

BOGOMIR a dit…

Les policiers serbes du Kosovo refusent d'obéir au pouvoir albanais. Ils ont rendu leurs armes et sont protégés par des militaire suédois.
La population serbe souhaite le retour des militaires russes.

Reportage en anglais de "Russia Today"