lundi 29 octobre 2007

Peltier, un cas

M Peltier, secrétaire général du MPF, essaye désespérément de devenir conseiller municipal à Tours.
Il y a quelques temps, il déclarait, sans rire: "Exemple à Tours où je suis candidat : les militants préféreraient une liste MPF, mais Renaud Donnedieu de Vabres a insisté pour que nous fassions liste commune." Bien sûr! Comme si Renaud Donnedieu de Vabres avait besoin du renfort des voix du MPF, qui de toute manière viendraient en faveur de sa liste au deuxième tour. Avec cette phrase, Peltier se pose ainsi en grand notable, qui daigne répondre aux suppliques du malheureux RDDV, apparemment perdu sans M Peltier.
Là où on sombre dans le ridicule, c'est avec les déclarations récentes de M Peltier: "il vaut mieux que l'union se fasse maintenant autour d'un projet commun plutôt que par des alliances de circonstances entre les deux tours.[...] Je milite depuis maintenant de longs mois pour l'union, j'ai réitéré mon souhait devant RDDV vendredi dernier lors de notre entretien, la balle d'une entente claire et efficace est dans son camp."
En effet, M Peltier a fait un score honorable le 10 juin, près de 6%, mais trotalement insuffisant pour parvenir au deuxième tour (10% nécessaires). Et voilà pourquoi il implore RDDV de lui céder une place éligible aux prochaines municipales. Problème, c'est que le MoDem bveut bien s'allier avec RDDV, mais pas avec Peltier. M Peltier risquerait de se trouver donc tout seul, face à une liste droite nationale et une liste UMP MoDem, et dans ce cas là, adieu la place au conseil municipal!
Toutefois, M Peltier a trouvé un lot de consolation: l'UMP serait en train de lui confier l'investiture pour les cantonales.
Ce qui montre que M Peltier n'est qu'un opportuniste; comment passer en avril 2007 de la position "rupture avec l'UMPS" et ensuite implorer l'UMP pour avoir son investiture? Ensuite, aux européennes de 2009, aura t-il le culot de nous expliquer que le MPF ne suit absolument pas l'UMP, qui est européiste, et qu'il faut voter pour sa liste pour faire barrage à l'UMPS?
Le MPF, faute d'avoir clarifié sa ligne politique, est en train de déstabiliser ses soutiens, adhérents et militants, dont une partie est écoeurée par les revirements successifs.
En attendant, nous pensons, nous, que la droite nationale et la France n'ont pas besoin d'arrivistes changeant d'idées comme de chemises, mais de vrais défenseurs de la souveraineté et de l'identité française.
M Peltier, en ce sens, ressemble un peu à Marine Le Pen, et ce n'est pas un compliment que je lui fais.

1 commentaire:

BOGOMIR a dit…

Le MPF prend ses désirs pour des réalités!

Voir son entête de page;
"Mouvement Pour la France
La droite patriotique de gouvernement"

http://www.pourlafrance.fr/